BFM Business

Moscovici promet un déficit "sous 3%" du PIB en 2014

Le ministre de l'Economie et des Finances a rappelé que la consolidation budgétaire ne doit pas peser sur la croissance.

Le ministre de l'Economie et des Finances a rappelé que la consolidation budgétaire ne doit pas peser sur la croissance. - -

Le ministre de l'Economie et des Finances a rappelé, ce dimanche 14 avril sur BFMTV, qu'une politique d'austérité n'était toujours pas à l'ordre du jour.

Le déficit de la France sera sous 3% en 2014, a confirmé Pierre Moscovici, ce 14 avril, sur BFMTV. Seulement, le ministre de l'Economie et des Finances n'a pas voulu donner plus de précision.

Prié de dire s'il serait "nettement sous 3%", comme l'a souhaité en février le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires Olli Rehn, Pierre Moscovici a répondu que les 2,5% et 2,7% dont certains rêvaient ne seraient pas atteint. "Je crois que ce n'est pas quelque chose de raisonnable," a-t-il ajouté.

Le 17 avril prochain, le gouvernement doit adresser à la Commision européenne sa "trajectoire budgétaire" présentant les objectifs économiques de la France pour les années à venir.

"Je dis que le rythme de la consolidation budgétaire doit être compatible avec la préservation de la croissance en France, c'est-à-dire dire laisser jouer les stabilisateurs automatiques quand la croissance est faible en Europe", a expliqué Pierre Moscovici.

"2,5% ne serait pas raisonnable"

Autrement dit, suivre les prescriptions de certains services de la Commission européenne conduirait à une politique d'austérité.

Un terme dont l'exécutif ne veut pas entendre parler. Jean-Marc Ayrault a en effet rappelé, vendredi 11 avril, que la maîtrise des comptes publics, à laquelle son gouvernement se livre, n'était "pas une politique d'austérité".

Des propos qui prolongeaient ceux de François Hollande, qui en réponse aux appels de Benoît Hamon, Arnaud Montebourg et Cécile Duflot à infléchir sa politique, les avaient fermement recadré en expliquant "Aucun ministre du gouvernement ne peut remettre en cause la politique qui est conduite, qui n'est pas l'austérité", avait-il asséné.

>> A lire aussi -Moscovici a un patrimoine de 300.000 euros

C.C.