BFM Business

Les niches fiscales coûteront 80 milliards d'euros en 2014

Les niches fiscales n'avait coûté "que" 70,7 milliards d'euros en 2013.

Les niches fiscales n'avait coûté "que" 70,7 milliards d'euros en 2013. - -

Le montant global des niches fiscales va augmenter en raison de la mise en place du crédit d'impôt compétitivité et emploi. Le coût serait en hausse d'environ 10 milliards d'euros par rapport à cette année.

Les niches fiscales vont coûter davantage à l'Etat en 2014. Selon les Echos de ce mardi 1er octobre, le coût total de ces dispositifs devrait dépasser les 80 milliards d'euros.

Le quotidien tire son estimation du rapport économique et financier et de l'étude d'impact du projet de loi de finances pour 2014, publié ce mardi 1er octobre.

En comparaison, en 2013, le montant total des niches fiscales ne représentait "que" 70,7 milliards d'euros pour un total de 464 niches.

Le CICE coûtera sur 9,7 milliards d'euros

Cette hausse est en réalité due au Crédit d'impôt compétitivité et emploi (CICE) qui doit alléger le coût du travail des entreprises à hauteur de 20 milliards d'euros. Son coût pour les finances publiques est estimé à 9,7 milliards d'euros pour 2014.

En éliminant "l'effet CICE", le coût de rabot sur les niches fiscales atteint 500 millions sur 70,2 milliards d'euros.

Le Projet de loi de finances pour 2014 prévoit, en effet, une demi-douzaine de niches rabotées parmi lesquelles, la réduction d'impôt pour frais de scolarité, soit un peu plus de 450 millions d'euros ou encore l'avantage fiscal des salariés disposant d'une complémentaire-santé (environ 500 millions).

J.M.