BFM Business

Le nouveau service civique coûtera 500 millions d'euros par an

Des jeunes à l'occasion du rassemblement national des volontaires en service civique sur le Champ de Mars à Paris.

Des jeunes à l'occasion du rassemblement national des volontaires en service civique sur le Champ de Mars à Paris. - Jacques Demarthon - AFP

Une source gouvernementale a confirmé ce mercredi qu'en année pleine, l'élargissement du service civique à tous les jeunes coûterait 500 millions d'euros par an.

L'extension du service civique à tous les jeunes qui en feront la demande, aura un "coût total en année pleine" de 500 millions d'euros, a estimé mercredi une source gouvernementale, confirmant une information d'Europe 1.

C'est 100 millions d'euros de moins que l'estimation de François Chérèque, l'ex-président de la CFDT qui dirige aujourd'hui l'agence du service civique. Il estimait ainsi qu'accueillir 120.000 jeunes nécessiterait un budget de 600 millions d'euros annuels.

Quant à un véritable service civique obligatoire rémunéré d'un an concernant l'ensemble d'une classe d'âge, soit près de 700.000 garçons et filles, il coûterait au minimum trois milliards d'euros selon l'ancien patron de la CFDT. 

Pour rappel, le service civique a été créé en 2010 pour les jeunes de 16 à 25 ans sans condition de diplôme. Il consiste en une mission d'intérêt général de 6 à 12 mois dans une collectivité publique ou une association. Elle est rémunérée 573 euros net par mois maximum.

Une généralisation financée par les économies budgétaires

François Hollande a annoncé son ouverture à tous afin de renforcer l'appartenance à la Nation et le brassage social après les épisodes terroristes de janvier. Le chef de l'Etat a promis le 5 février dernier que cette généralisation serait effective dès juin.

Dans le cadre du budget 2015, 150 millions d'euros avaient déjà été prévus dans l'espoir de financer 45.000 services civiques. Mais le gouvernement estime que, pour l'heure, seule une demande sur quatre obtient satisfaction. En 2014, seuls 35.000 jeunes ont effectué un service civique.

Pour permettre à tous les jeunes volontaires de participer, "150 à 160.000 missions seront ainsi proposées dès cet été au sein d'associations, de collectivités territoriales, dans les établissements publics et dans les services de l'Etat", explique le site d'information du gouvernement français.

"Cette montée en charge sera coordonnée par l'ensemble des acteurs et mobilisera aussi le ministère des Finances pour que les choses soient financées", a dit mercredi lors du compte-rendu du conseil des ministres le porte-parole du gouvernement.

François Hollande, qui a exclu d'augmenter les impôts en 2015, souhaite financer l'universalisation du service civique par des économies budgétaires.

N.G. avec agences