BFM Business

Le gouvernement va rapprocher la fiscalité du diesel et de l'essence

Matignon a annoncé mercredi 14 octobre que la taxation de l'essence diminuerait de 1 centime au litre en 2016 puis en 2017. Le diesel va lui connaître le mouvement inverse.

L'exécutif a finalement tranché. Le gouvernement a annoncé ce mercredi 14 octobre que la fiscalité de l'essence allait diminuer d'un centime par litre en 2016 puis d'un litre de nouveau en 2017. Le diesel va lui connaître le mouvement inverse.

"Le gazole bénéficie historiquement d’un traitement fiscal favorable, avec une taxation TTC inférieure de près de 20 centimes par litre par rapport à l’essence. Cet écart a induit une diésélisation massive du parc automobile, qui suscite une préoccupation légitime de nombreux Français quant à son impact sur la qualité de l’air", fait valoir Matignon dans son communiqué.

La décision a ainsi été prise à la suite d'une réunion "posant le principe d'un rapprochement en 5 ans entre le prix du gazole (carburant des moteurs diesel, ndlr) et celui de l'essence" qui rassemblait Ségolène Royal, Emmanuel Macron, Michel Sapin et Manuel Valls.

Renforcement de la prime de conversion

"Compte tenu des volumes de consommation respectifs en essence et en gazole, cette mesure générera une recette", assure l'exécutif qui précise que cette nouvelle manne fiscale servira à "alléger la fiscalité locale des plus modestes, et notamment des retraités".

Christian Eckert, le secrétaire d'Etat en charge du Budget avait indiqué à RMC le 25 septembre dernier que des discussions étaient en cours au sein de l'exécutif pour rapprocher la fiscalité des deux carburants. Mais le débat n'était alors pas tranché;

"Si on baisse la fiscalité sur l'essence on sera obligé d'augmenter celle sur le gazole car compte tenu de notre trajectoire (des finances publiques, ndlr) on ne peut pas se permettre de perdre des recettes", expliquait-il.

Matignon a également annoncé un renforcement de la prime à la conversion, dont l'assiette va être élargie à tous les véhicules diesel de plus de 10 ans et le montant doublé, de 500 à 1.000 euros.

J.M.