BFM Business

Le crédit d'impôt recherche a permis l'embauche de 28.000 chercheurs

Le Crédit Impôt Recherche avait, en 2012, bénéficié à 20.441 sociétés

Le Crédit Impôt Recherche avait, en 2012, bénéficié à 20.441 sociétés - Sébastien Bozon - AFP

Le crédit d'impôt recherche jouerait un rôle capital dans l'économie selon les résultats du dernier baromètre du cabinet de conseil ACIES consulting. Depuis sa réforme en 2008, il a permis l'embauche de 28.000 chercheurs.

S'il y a bien un dispositif fiscal qui fait l'unanimité parmi les dirigeants, c'est le crédit impôt recherche (CIR). Ce mécanisme coûte 5,3 milliards d'euros par an à l'Etat mais son rôle est capital pour l'innovation et la compétitivité des entreprises.

Les résultats du dernier observatoire du CIR, compilé par ACIES Consulting Group, un cabinet de conseil spécialisé en recherche et innovation, le prouvent un peu plus.

20.000 entreprises bénéficiaires

Plus de 20.000 entreprises ont ainsi bénéficié de ce mécanisme en 2012, dont des PME à près de 90%. Le crédit d'impôt recherche sert ainsi d'accélérateur à la recherche et développement en France.

Depuis sa réforme en 2008, ce crédit d'impôt a permis l'embauche de 28.000 chercheurs, représentant ainsi des emplois à forte valeur ajoutée.

Il impulse surtout une vraie dynamique avec effet de levier. Pour un euro investi par l'Etat, les entreprises mettent un euro et demi supplémentaire.

Un dispositif qui reste complexe

Au final, le budget alloué à la recherche en France a augmenté de près de 17% en quatre ans. La France est ainsi devenue l'un des pays les plus compétitifs en la matière, devant les Etats-Unis, l'Allemagne ou le Canada.

Le crédit d'impôt recherche attire même des investisseurs étrangers : 51 projets ont vu le jour grâce à lui. Seul bémol, le dispositif reste complexe. Et mieux vaut avoir un dossier irréprochable avant de se lancer. Car bénéficier d'un crédit impôt recherche augmente le risque de contrôle fiscal.

Le Crédit d'impôt recherche en chiffres

> 20.441 entreprises en ont bénéficié en 2012

> Dépenses de R&D en France : +16,8% entre 2008 et 2011

> Intensité de la R&D : 1,4% du PIB

> Effectifs : + 28.000 chercheurs depuis 2008

(Source : ACIES Consulting Group)

Hélène Cornet