BFM Business

La Caisse des Dépôts, une force de frappe de 240 milliards d'euros

Le siège de la Caisse des Dépôts dans le VIIe arrondissment de Paris.

Le siège de la Caisse des Dépôts dans le VIIe arrondissment de Paris. - -

L'institution connaît un changement de gouvernance, avec le départ de Jean-Pierre Jouyet qui devrait être remplacé par Pierre-René Lemas, l'ancien secrétaire général de l'Elysée. La Caisse est hautement stratégique, puisqu'elle est l'actionnaire de la quasi-totalité du CAC40 .

Changement à la tête de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC). Jean-Pierre Jouyet, l'actuel patron de la CDC, a été, mercredi 9 avril nommé secrétaire général de l'Elysée.

Odile Renaud-Basso, directrice générale adjointe de la Caisse assurera l'intérim en attendant la désignation d'un nouveau patron. Ce dernier devrait être Pierre-René Lemas, l'ancien secrétaire général de l'Elysée, qui échangerait alors son poste avec celui de Jean-Pierre Jouyet.

Or, la direction de cette institution est hautement stratégique car la Caisse des Dépôts dispose d'une énorme force de frappe. Elle gère plus de 240 milliards d'euros, une manne issue de l'épargne des Français comme le Livret A et le Livret de Développement Durable (LDD).

27 milliards d'euros de fonds propres

De quoi faire pâlir d'envie n'importe quelle banque européenne. Et c'est sans compter ses 27 milliards d'euros de fonds propres. Elle réinvestit en grande partie cet argent dans l'économie en achetant des obligations d'Etat ou encore des actions.

A tel point que la Caisse des Dépôts est aujourd'hui actionnaire de la quasi-totalité des entreprises du CAC 40, 39 sur 40 pour être précis.

Et même si, officiellement, elle agit en toute indépendance, elle n'hésite pas à venir à la rescousse en cas de problème. Ainsi, c'est bien elle qui, en 2008, a tenté de sauver Dexia en investissant 2 milliards d'euros. C'est elle, encore, qui en pleine crise a été sollicitée pour débloquer 18 milliards d'euros pour aider les entreprises à se financer.

BFM Business