BFM Business

L'Autorité de la concurrence a eu la main lourde l'an dernier

Bruno Lasserre qui est à la tête de l'autorité de la Concurrence

Bruno Lasserre qui est à la tête de l'autorité de la Concurrence - Eric Piermont - AFP

L'institution a infligé l'an passé pour 1,013 milliard d'euros de sanctions, selon son rapport annuel dont les Echos ont eu copie ce mercredi 8 juillet.

L'Autorité de la concurrence a vu rouge l'an passé. L'institution dirigée par Bruno Lasserre a publié ce mercredi 8 juillet son rapport annuel. Selon ce document, dont les Echos ont obtenu copie, l'institution a infligé un niveau record d'amendes en 2014. En cumulé, les sanctions s'élèvent à 1,013 milliard d'euro, soit un plus haut historique puisque le précédent record était de 631 millions d'euros en 2008.

Comme le rappelle le quotidien économique, ce chiffre est largement gonflé par la décision du 18 décembre 2014. A cette date, l'autorité avait infligé un total cumulé de 951 millions d'euros avec deux amendes qui sanctionnaient les fabricants du secteur de l'entretien, l'hygiène et la beauté pour avoir coordonné leur politique commerciale et s'être concertée sur les prix entre 2003 et 2006. Colgate-Palmolive, Henkel, Unilever, Procter & Gamble, Gillette, L'Oréal étaient concernés par au moins l'une de ces deux amendes.

Les Echos expliquent que la lourdeur de cette sanction avait notamment été motivée par la taille du marché français, chaque consommateur dépensant 190 euros par an de produits de cosmétologie et d'hygiène.

Autrement, au niveau du contrôle des concentrations, l'activité du gendarme de la concurrence, est restée stable avec 200 décisions, dont 190 en décision simple. Au-delà de ce chiffre brut, la taille de certaines opérations a atteint des proportions éclatantes. C'est le cas de la fusion entre SFR et Numericable sur laquelle l'Autorité de la concurrence s'était prononcée en octobre dernier en accordant un feu vert sous condition.

J.M.