BFM Business

L'activité du secteur privé se contracte en France

L'activité manufacturière en Franxce est passée sous le seuil des 50 points en novembre selon l'indice PMI, ce qui fait craindre une contraction du PIB.

L'activité manufacturière en Franxce est passée sous le seuil des 50 points en novembre selon l'indice PMI, ce qui fait craindre une contraction du PIB. - -

L'activité manufacturière et dans les services se situe à son plus bas depuis cinq mois, en-deçà du seuil qui distingue expansion et récession, selon l'indice du cabinet Markit publié ce 4 décembre.

Les nouvelles sont préoccupantes sur le front des affaires. Selon les chiffres publiés par le cabinet Markit ce mercredi 4 décembre, l'activité du secteur privé français s'est contractée en novembre par rapport à octobre, tombant à son plus bas niveau depuis cinq mois. Des chiffres qui font craindre une nouvelle récession, selon l'institut.

L'indice PMI composite jauge l'activité des secteurs de l'industrie manufacturière et des services. Il atteint 48 points en novembre, plongeant sous les 50 points, le seuil au-dessus duquel l'activité est en expansion.

Un risque de récession

Le secteur des services ne va pas mieux. Selon les données que publie Markit, l'activité se situe aussi à un plus bas depuis cinq mois, l'indice atteignant exactement le même niveau que celui de l'industrie manufacturière, à 48 points. C'est la première fois depuis trois mois que cet indice se replie, observe le cabinet.

Ces indicateurs "soulignent le risque d'une nouvelle baisse du PIB au quatrième trimestre. Une baisse qui ferait de nouveau basculer l'économie française en récession", analyse Jack Kennedy, économiste du cabinet cité par le communiqué. C'est-à-dire une contraction du PIB qui se maintient sur deux trimestres.

L'institut pointe par ailleurs "une demande toujours anémique, les clients hésitant à s'engager dans de nouveaux projets".

Méthode: l'indice des acheteurs PMI sur le secteur français des services est établi à partir de données d'enquête recueillies auprès d'un panel représentatif comprenant plus de 300 entreprises du secteur en France. L'indice composite est établi à partir de données d'enquête recueillies auprès d'un panel représentatif comprenant plus de 700 entreprises opérant en France dans l'industrie manufacturière et le secteur des services.

N.G. et AFP