BFM Business

Équation départementale: pourquoi 78+92 = 3,4 milliards d'euros

Les deux conseils départementaux ont voté, ce vendredi 5 février, la création d'un EPI. Un premier pas vers une fusion complète.

Rassemblés, les Yvelines et les Hauts-de-Seine devraient représenter 3 millions d’habitants et un budget de près de 3,4 milliards d’euros. L'acte 1 de la fusion entre les deux départements est en cours. Ce vendredi 5 février, les deux conseils départementaux ont voté la création d'un établissement public de coopération commune. Objectif: faire des économies et contrecarrer le Grand Paris.

Le futur EPI, établissement public interdépartemental, regroupera les services d'aménagement du territoire, d'entretien routier et d'archéologie. C'est Patrick Devedjian, le patron des Hauts-de-Seine, qui en assurera la présidence. Il espère que cette fusion entraîne une baisse de 10% des coûts de fonctionnement et qu'à terme elle permette de faire face aux baisses de dotations de l'État.

Possible en 2017?

Les deux collectivités ne comptent pas s'arrêter là. D'autres services seront peu à peu mutualisés. C'est le tout début d'un processus de fusion complète des deux départements. Un rêve caressé par Patrick Devedjian, et par son homologue des Yvelines Pierre Bédier.

Si les 3/5ème de leurs assemblées départementales sont d'accord, et si l'État approuve également, cela pourrait être possible dès 2017. Au grand dam de l'opposition socialiste qui craint un déséquilibre régional aux dépends du Grand Paris.

Elisabeth Hu