BFM Business

En France, le ras-le-bol fiscal persiste

Michel Sapin pourrait dévoiler un nouveau geste fiscale pour les particuliers.

Michel Sapin pourrait dévoiler un nouveau geste fiscale pour les particuliers. - AFP

Selon un sondage, près des deux tiers des Français estiment que leurs impôts ont augmenté depuis l’arrivée au pouvoir de François Hollande.

La baisse d’impôts pour les particuliers en 2017, que devrait annoncer le gouvernement dans les prochains jours, ne sera visiblement pas de trop. Car le ras-le-bol fiscal semble toujours bien ancré dans les foyers français.

C’est ce qui ressort d’un sondage Elabe pour Les Echos, Radio Classique et l’Institut Montaigne, publié jeudi 8 septembre. 64% des Français estiment ainsi que leurs impôts ont augmenté depuis l’arrivée au pouvoir de François Hollande, en 2012. Et 85% d’entre eux estiment que le probable geste fiscal du gouvernement est nécessaire pour les classes moyennes.

La défiscalisation des heures supplémentaires en cause

L’impôt sur le revenu est bien évidemment en cause, mais pas seulement. Pour les ouvriers, qui sont 59% à avoir ressenti une hausse de la fiscalité, c’est plutôt "la fin de la défiscalisation des heures supplémentaires qui est en cause", selon Yves-Marie Cann, directeur des études politiques d’Elabe, cité par Les Echos.

Du côté des catégories sociales supérieures, ils sont 70% à estimer que les impôts ont connu une hausse depuis quatre ans. De quoi donner des idées aux candidats à l’élection présidentielle, qui ne manqueront pas de faire campagne sur ce thème.

Y.D.