BFM Business

En 2015, la France s'est encore appauvrie de... 7 milliards d'euros

La dette de l'Etat est presque le double de son patrimoine

La dette de l'Etat est presque le double de son patrimoine - Philippe Huguen-AFP

"Bercy vient de rendre public le patrimoine de l'Etat. Il atteignait 982 milliards d'euros au 31 décembre 2015, contre 989 milliards un an plus tôt. Mais sa dette, elle, a augmenté de 50 milliards pour atteindre 1.602 milliards! "

Sept petits milliards d'euros. Voilà de combien le patrimoine de la France ou, pour le dire autrement, le bien commun de ses 66,6 millions d'habitants s'est réduit l'an dernier. C'est ce que l'on apprend en consultant un document budgétaire rendu public par Bercy dans le cadre du projet de loi de règlement du budget 2015 qui sera discuté dans quelques jours au Parlement. 

Au 31 décembre 2015, les actifs de l'Etat atteignaient ainsi 982 milliards d'euros, soit un peu moins de 14.750 euros par habitant. C'est 7 milliards de moins qu'un an plus tôt. Alors que dans le même temps, sa dette est passée de 1.551 milliards à 1.602 milliards, soit 50 milliards de plus. Vendre la totalité des biens détenus par l'Etat ne suffirait donc pas à rembourser notre dette. 

Notre-Dame mais pas le Louvre

Que trouve-t-on dans le patrimoine de l'Etat? D'abord des biens immobiliers, de toute nature. Les actifs fonciers représentent au total 467 milliards (contre 475 en 2014), dont 188 milliards d'euros de bâtiments et de terrains. Pour évaluer ce patrimoine, Bercy ne prend pas en compte l'intégralité des biens publics. Par exemple, si les monuments historiques gérés directement par l'Etat comme Notre-Dame, la cathédrale de Chartres, l'Elysée ou Matignon, sont comptabilisés dans ce chiffre, ceux gérés par un établissement public comme Le Louvre ou Versailles, ne le sont pas. 

Par ailleurs certains biens sont valorisés forfaitairement à... 1 euro. C'est le cas des cimetières, mais aussi des arsenaux et des bases aériennes mais seulement celles abritant des avions porteurs de charges nucléaires. Allez savoir pourquoi. 

A ces actifs, il faut ajouter les biens concédés comme les autoroutes, les barrages ou les aéroports, qui représentent à eux seuls 207 milliards d'euros. 

La SNCF moins valorisée

A côté de la pierre, l'Etat possède aussi un très gros portefeuille financier composé des participations dans 1.958 entités dont les 77 entreprises dans lesquelles il possède une part du capital, majoritaire ou non.

Ces actifs atteignaient au 31 décembre 325 milliards, soit 33% du patrimoine de l'Etat. En un an, la valeur globale de cet actif a cependant perdu 5,2 milliards. Certaines participations ayant perdu de leur valeur financière, en particulier la SNCF.

Dette et hors bilan

Mais en face de l'actif, il y a la dette de l'Etat. Elle atteignait 1.602 milliards d'euros fin 2015, soit 50 milliards de plus que fin 2014. Petit réconfort, la progression de l'endettement était plus importante, de 20 milliards d'euros, l'année précédente. 

A côté du passif, il y a aussi 3.500 milliards d’euros de ce qu’on appelle le "hors bilan", comme les 1.535 milliards dus aux fonctionnaires au titre de leur retraite. Les garanties accordées par la France à des pays étrangers sur leurs encours de dette (comme la Grèce) représentent près de 130 milliards. Heureusement, il ne s'agit que de passifs... très éventuels! 

Les principaux actifs de l'Etat:

> 467 milliards d'immobilisations, dont 188 milliards de bâtiments et terrains

> 325 milliards d'actifs financiers dans 1.958 entreprises et établissements publics

Source: Comptes de l'Etat 2015, Bercy. 

P.C