BFM Business

Déficit public au plus bas depuis 2006, croissance révisée à la hausse

-

- - Bertrand Guay- AFP

Le déficit public de la France s'inscrit ainsi sous 3% du PIB pour la deuxième année consécutive.

Le déficit public français a atteint l'an passé l'équivalent de 2,5% du produit intérieur brut (PIB), en baisse de 0,3 point sur un an, et reste ainsi dans les clous du pacte de stabilité européen avant une remontée déjà programmée au-dessus du seuil de 3% en 2019, selon les données publiées mardi par l'Insee. L'institut, qui publie les premiers résultats des comptes nationaux des administrations publiques pour 2018, fait état dans le même temps d'une hausse de 56,6 milliards d'euros de la dette publique de la France l'an passé, inférieure à celle de 2017 (+70,2 milliards), à 2.315,3 milliards d'euros.

Rapportée au PIB, elle reste en revanche stable à 98,4%. Le déficit 2018 est le plus faible depuis 2006 en proportion du PIB et ressort en-dessous du niveau indiqué (2,7%) dans la loi de finances pour 2019 votée à la fin de l'an passé. Le déficit public de la France s'inscrit ainsi sous 3% du PIB pour la deuxième année consécutive.

La croissance revue en légère hausse

L'Insee a revu légèrement à la hausse mardi la croissance française de 2018 à 1,6% contre 1,5% précédemment, à la faveur notamment du dynamisme des investissements et d'une hausse du pouvoir d'achat des Français.

Ce résultat, obtenu malgré un chiffre inchangé pour le quatrième trimestre, où la produit intérieur brut (PIB) a progressé de 0,3%, marque néanmoins un net ralentissement par rapport à 2017, où la croissance avait atteint 2,3%.

Ce sont malgré tout "des bons chiffres qui accompagnent la dynamique voulue par le président de la République", a souligné le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, en annonçant sur RTL ce chiffre de croissance.

La rédaction avec Reuters