BFM Business

Déficit: Bruxelles voit la France sous les 3% en 2017

La Commission européenne a estimé que la France repasserait sous la barre des 3% de déficit public en 2017.

La Commission européenne a estimé que la France repasserait sous la barre des 3% de déficit public en 2017. - Lionel Bonaventure - AFP

La Commission européenne anticipe un déficit public de 2,9% cette année, mais s’inquiète pour 2018.

La Commission européenne a estimé que la France repasserait sous la barre des 3% de déficit public en 2017, conformément aux règles européennes, mais a pointé un "risque" pour 2018.

L'exécutif européen anticipe un déficit public à 2,9% du Produit intérieur brut (PIB) en 2017. Le chiffre est le même en 2018 - contre 3,2% lors des prévisions de mai -, mais il "n'inclut pas le remboursement de la taxe" française sur les dividendes, invalidée par la justice française, qui devrait coûter près de 5 milliards d'euros à l'État, ni la recapitalisation du groupe nucléaire Areva, deux "risques clairs" de voir le déficit finalement dépasser 3,0%, écrit la Commission européenne, dans son rapport.

Le gouvernement français avait été contraint de revoir à la hausse jeudi dernier son déficit public pour 2018, de 2,6% à 2,8%, en raison des remboursements que l'État va devoir effectuer après l'annulation de la taxe sur les dividendes. Le chiffre pour 2017 était en revanche resté inchangé à 2,9% du PIB.

Bruxelles anticipe une forte baisse du taux de chômage en France

Bruxelles a par ailleurs revu légèrement à la hausse sa prévision de croissance pour la France en 2017, à 1,6% (contre 1,4% précédemment) mais laissé inchangée celle de 2018, à 1,7%. Elle anticipe ensuite un léger ralentissement en 2019, à 1,6%.

"L'activité économique devrait s'accélérer fortement en 2017, sous l'effet d'une forte croissance des investissements privés et en particulier d'une forte reprise du marché du logement", écrit-elle. "En conséquence, le taux de chômage devrait baisser considérablement", ajoute-t-elle.

Ce taux devrait selon elle s'afficher à 9,5% en 2017, puis 9,3% en 2018 et 8,9% en 2019.

Y. D. avec AFP