BFM Business

Combien de fonctionnaires en moins depuis 2007?

Les enseignants ont particulièrement souffert des restrictions budgétaires, tandis que les effectifs de policiers augmentent depuis les attentats

Les enseignants ont particulièrement souffert des restrictions budgétaires, tandis que les effectifs de policiers augmentent depuis les attentats - -

INFOGRAPHIE - Selon les dernières statistiques, les effectifs de la fonction publique d'État ont été allégés de 8% entre 2007 et 2014. Mais si on ajoute le personnel des hôpitaux publics et des collectivités territoriales, la France aura créé sur la période 84.060 postes de fonctionnaires.

Haro sur les fonctionnaires, tel semble être le mot d'ordre du programme des deux finalistes de la Primaire de la droite et du centre. François Fillon est celui qui se montre le plus virulent avec les agents de la fonction publique, promettant 500.000 suppressions de postes durant son éventuelle présidence. Alain Juppé juge cette coupe-claire irréaliste et table plutôt sur 250.000 suppressions. Les deux anciens Premiers ministres s’accordent au moins sur une chose: faire passer leur durée de travail hebdomadaire à 39 heures, mais diffèrent sur les conditions de rémunération. 

Aucun des deux candidats ne donne d’information claire sur les ministères qui seront concernés. Sujet on ne peut plus sensible. D'autant que la fonction publique d'État n'a pas échappé aux mesures d'austérité depuis 2007. En tout, elle a perdu 195.377 fonctionnaires de 2007 à 2014, derniers chiffres disponibles dans le rapport annuel de 2016 publié par le gouvernement. Les deux autres catégories de fonctionnaires, ceux qui travaillent dans les collectivités territoriales et les salariés des hôpitaux publics, connaissant eux une hausse de leur effectif. 

Comme on le constate sur le graphe ci-dessus, les effectifs des régions, départements et communes ont considérablement grossi: 191.588 fonctionnaires territoriaux supplémentaires, soit 11% d'augmentation entre 2007 et 2014. Une partie de cette hausse s’explique par les transferts de compétences de l’État vers les départements et les régions depuis la loi de décentralisation de 2004.

Les hôpitaux publics ont également recruté: 87.849 nouveaux postes sur cette même période (+8%). Au total, la France compte plus de fonctionnaires en 2014 qu'en 2007: très exactement 5.448.312 contre 5.364.252, soit une hausse de 2% sur sept années. 

La sécurité au détriment de l'éducation?

Et où sont donc passés les postes disparus de la fonction publique d’État depuis 2007? La rigueur budgétaire a concerné presque tous les ministères, avec une intensité variable. Ce sont les enseignants qui en ont le plus pâti. On compte 400.000 emplois en moins dans cette fonction entre les deux mandats. Les deux premières années de François Hollande ont été particulièrement critiques pour l’Éducation Nationale, avec presque 300.000 postes détruits. En effet, ce ministère souffre d'un déficit de recrutement et n'atteint pas le pallier d'emplois prévu par la loi de finance.

Seul le ministère de l’Intérieur semble épargné. Sauf qu'entre 2008 et 2009, les gendarmes ont été rattachés à ce ministère, d'où une apparente hausse d’effectif. En réalité, Nicolas Sarkozy a bel et bien supprimé des postes de policiers durant son mandat. En réponse aux attentats, François Hollande a souhaité redresser la barre.

Emeline Gaube