BFM Business

Baisses d'impôts: "presque 12 millions de foyers" concernés en deux ans

Invité de BFMTV, Michel Sapin a confirmé que les baisses d'impôts de 2016 profiteraient à trois millions de nouveaux foyers. Et a assuré que l'objectif de déficit serait tenu lors des deux prochaines années.

Même si la situation semble paradoxale, Michel Sapin a du se justifier, jeudi, après l’annonce de nouvelles baisses d’impôts l’an prochain. Au micro de BFMTV, le ministre des Finances s’est ainsi défendu de toute manœuvre préélectorale : "il y avait une situation budgétaire catastrophique (…) que nous maîtrisons désormais (...). On ne peut pas dire aux Français, on redresse la France, on redresse les finances de la France sans faire appel aussi à des contribuables. Et là, nous avons fait appel à des contribuables. Est-ce que c’est juste de maintenir ces contribuables dans l’impôt lorsqu’ils ne payaient pas l’impôt ? Est-ce que c’est juste pour ces contribuables modestes de maintenir un niveau plus élevé d’impôt ? Ma réponse est non".

"Quand je construis le budget, je mets 8 milliards de côté"

"En ce moment même, en septembre 2015, il y a des baisses d’impôts pour 9 millions de Français, dont 8 millions de plus de 100 euros", a-t-il poursuivi. "Il y a en aura 3 millions de plus l’année prochaine. Au total, ce seront donc 12 millions sur deux ans, sur 17 millions de foyers fiscaux !"

Tout en excluant tout nouveau dérapage du déficit, dont l’objectif est de 3,8% cette année: "je sais que nous allons le respecter, c’est la première fois depuis des années", a-t-il affirmé.

Les coûts imprévus, tels que la rallonge accordée aux agriculteurs, ou le coût de l’accueil des réfugiés, ne risquent-ils pas de venir contrarier ces plans? "Quand je construis le budget, je mets 8 milliards de côté. S’il y a des opérations militaires nouvelles, etc. On peut faire face à de mauvaises surprises en termes de dépenses", a assuré le ministre .

Y.D.