BFM Business

EXCLUSIF - Retraites : Les Français sont les plus inquiets d’Europe

-

- - AFP

La retraite vue par les Européens. Aviva, BFM Business et Challenges ont réalisé ce jeudi un grand sondage européen sur les retraites. Voilà les nombreux enseignements de cette étude.

Premier enseignement de cette enquête Odoxa : les Français en moyenne, souhaiteraient partir à la retraite à 59 ans mais ils pronostiquent qu’ils ne partiront qu’à ... 65 ans ! La France est d’ailleurs le pays d’Europe où l'on souhaite partir le plus tôt : 59 ans contre 61 ans en moyenne en Europe et même 62 ans en Allemagne. Les Européens pronostiquent eux aussi un départ plus tardif que leur souhait : 67 ans (contre 61 ans en souhait) … et la France est encore le pays où le pronostic de départ est le plus tôt (65 ans contre 67 ans en moyenne et même 69 ans en Italie).

Deuxième enseignement, les Français sont très attachés à leur système de retraite mais ils sont extrêmement pessimistes sur son avenir. Les Français pensent que leur pays a le meilleur système de retraite en Europe : à 43% ils le placent en 1ère position, 10 points devant l’Allemagne et plus de 30 points devant la Grande-Bretagne.

De fait, les Européens ne les contredisent pas et placent effectivement la France à un très bon niveau en Europe : 2ème ex-aequo (avec la Grande-Bretagne) derrière l’Allemagne… Mais ça c’était avant ! Car pour l’avenir, les Français sont extrêmement inquiets : 9 sur 10 se disent inquiets concernant l’avenir du système de retraite dans leur pays.

La palme de l'inquiétude

Même si tous les Européens sont inquiets à ce sujet (78% d’inquiétude en moyenne en Europe), les Français sont, avec les Italiens, les plus pessimistes d’Europe. Les Français ne font aucune confiance au gouvernement pour mener une bonne politique en matière de retraites. Cause ou conséquence de cette inquiétude sur l’avenir : 8 Français sur 10 ne font pas confiance au gouvernement pour mener une réforme des retraites efficace. 

S’ils pensent qu’on se dirige de plus en plus vers de la capitalisation, les Français pensent toujours que l’essentiel de leurs revenus à la retraite proviendra toujours du système. Si les Français privilégient toujours notre système par répartition à un système par capitalisation, leurs doutes poussent 44% de nos concitoyens à préférer désormais cette solution. Cela consacre une progression de 3 points en 4 ans en faveur du système par capitalisation (sondage Harris de 2014).

Par ailleurs, les Français pensent qu’ils disposeront de moins de 30 000 euros annuels de revenus prévus pour leur retraite. Ce niveau fait de nous, avec les Italiens, les plus pessimistes d’Europe. A l’inverse, les britanniques sont les plus confiants sur leurs revenus à la retraite : alors que seulement 12% des Français pensent qu’ils toucheront plus de 40 000 euros et que 70% pensent qu’ils toucheront moins de 30 000 euros, les Britanniques sont presque trois fois plus nombreux à penser qu’ils gagneront plus de 40 000 euros (31%) et sont, inversement, minoritaires (47%) à penser qu’ils gagneront moins de 30 000 euros.

L’acquisition immobilière perçue comme la meilleure stratégie pour préparer sa retraite

Il faut dire que les Français sont aussi très/trop pessimistes sur le montant de leur pension de réversion et misent toujours sur l’immobilier comme stratégie pour préparer leur retraite. Les Français semblent bien pessimistes : ils pensent qu’ils toucheront, en moyenne, 57% de leur dernier salaire par leur système de retraite alors qu’actuellement la réversion moyenne est (sources DREES) supérieure à 70% pour les cas-types sans interruptions longues. Il est vrai que le taux de réversion ne cesse de diminuer mais à ce point...

Conséquence probable de ces faibles anticipations quant au niveau de sa pension, dans notre pays, l’acquisition immobilière est perçue comme la meilleure stratégie pour préparer sa retraite : 48% pensent qu'acquérir sa résidence principale est la meilleure solution. D’ailleurs, pour leurs « vieux jours » les Français comptent passer le plus de temps possible dans leur résidence principale, quitte à puiser dans d’autres économies. Parmi les autres stratégies jugées pertinentes pour préparer sa retraite, une seule rivalise, un peu, avec l’immobilier : effectuer sa propre capitalisation. Ainsi, 37% des Français pensent que le mieux est de mettre de l’argent chaque mois sur un livret.

En revanche, toutes les autres stratégies sont largement désavouées. Ainsi, seulement 7% des Français pensent qu’il vaut mieux tout simplement « faire confiance au régime d’assurance retraite »… mais la pire stratégie – pour un Français tout au moins – est encore de spéculer, que ce soit en investissant en bourse (seulement 5% de citations) ou en s’endettant pour profiter de l’effet de levier du crédit (2%).