BFM Business

En plein confinement, les embauches ont chuté de plus de 70% sur un an en avril

Les candidats sont plus enclins à accepter la proposition d’embauche si les entretiens ont été difficiles.

Les candidats sont plus enclins à accepter la proposition d’embauche si les entretiens ont été difficiles. - edar- pixabay - CC

Sur le mois d'avril, les embauches ont reculé de façon drastique par rapport à l'an passé, selon les données publiées par l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale.

On pouvait s'y attendre mais la chute est sans précédent. En avril, en plein confinement de l'économie, le nombre de déclarations d'embauche de plus d'un mois (hors intérim) a baissé de 64,9% en avril après 24,9% en mars, a indiqué mercredi l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss). Globalement, le recul des embauches est de 73,8% sur trois mois et de 73,0% sur un an (donc par rapport au mois d'avril 2019), selon la caisse nationale des Urssaf.

Dans l’industrie, avec des usines à l'arrêt, les déclarations d’embauche de plus d’un mois diminuent de 59,0 % en avril 2020. Le recul est de 67,7 % sur trois mois et de 67,6 % sur un an.

Baisse de la masse salariale

Les déclarations d'embauche en CDI diminuent de 63,6% en avril et celles en CDD de plus d'un mois de 66,4%. Sur un an, elles baissent respectivement de 71,0% et 75,1%.

La masse salariale soumise à cotisations sociales du secteur privé diminue de 2,5% au premier trimestre, après une hausse de 0,7% au quatrième trimestre 2019. 

"Cette baisse résulte des contractions de l'emploi et du salaire moyen par tête. Celui-ci est notamment impacté à compter de la mi-mars par le recours massif au chômage partiel, dont l'indemnisation n'est pas soumise à cotisations sociales", souligne l'Acoss. 

OC avec AFP