BFM Business

« En France, la croissance sera de 0,1% en 2013 selon l’UE », annonce Jean Quatremer

Selon Jean Quatremer, la Commission européenne mise sur un déficit public de 3,7%, loin de l'objectif des 3% que veut tenir Paris.

Selon Jean Quatremer, la Commission européenne mise sur un déficit public de 3,7%, loin de l'objectif des 3% que veut tenir Paris. - -

Selon Jean Quatremer, l’UE ne mise que sur une croissance de 0,1% en France en 2013, et un déficit public de 3,7%. Paris ne devrait toutefois pas être sanctionné et pourrait obtenir un an de plus pour tenir ses objectifs.

Ce vendredi, la commission européenne dévoilera les estimations de croissance et de déficit public pour 2013. Sur RMC, Jean Quatremer, le correspondant du quotidien Libération à Bruxelles, a dévoilé en exclusivité les premiers chiffres pour la France. Contrairement aux objectifs du gouvernement de 0,8%, la croissance ne devrait être que de 0,1%, « c’est-à-dire une stagnation », explique le journaliste. « Et quand on n’a pas de croissance, ça se ressent sur le déficit budgétaire, qui devrait être de 3,7% au lieu de l’objectif de 3% », a ajouté Jean Quatremer qui explique toutefois que ce dépassement ne devrait pas être sanctionné par Bruxelles. « Globalement, tout le monde est d’accord pour ne pas ajouter de l’austérité à l’austérité. On attend donc des efforts supplémentaires sans les chiffrer. Il y a quand même une petite bonne nouvelle : c’est que la France arrive à lutter contre son déficit structurel, son déficit permanent. C’était le cas sous le précédent gouvernement et sous l’actuel. En plus, elle fait des réformes de fond. Alors à Bruxelles, on dit "attendons de voir les réformes, et on accordera éventuellement un an supplémentaire pour ne pas transformer la France en une nouvelle Grèce" ».

Mathias Chaillot