BFM Business

Emmanuel Macron va visiter une scop

Emmanuel Macron se rend le 2 septembre à Mortain dans la Manche, voir la société Acome.

Emmanuel Macron se rend le 2 septembre à Mortain dans la Manche, voir la société Acome. - Fred Dufour - AFP

Le ministre de l'Economie fait sa première visite officielle, mardi. Et pour cela, il a fait un choix symbolique. Il va voir Acome, la plus ancienne et plus grosse scop de France.

Première visite d'une entreprise ce mardi 2 septembre pour Emmanuel Macron. Le ministre de l'Economie se rend dans la Manche, à Mortain et le choix de l'entreprise est symbolique. Il s'agit d'une scop, une société coopérative et participative. La société Acome, la plus ancienne et plus grosse scop de France qui opère dans le câble et la fibre optique.

C'est même le 3ème fabricant européen de fibres optiques. Une coopérative française qui fournit des câbles pour le métro aérien de Dubaï, des câbles pour les réseaux très haut débit, et travaille aussi pour l'industrie automobile et pour le bâtiment. C'est elle par exemple, qui a équipé l'un des terminaux de Roissy-Charles de Gaulle avec des planchers chauffants hydrauliques.

Chacun est responsable de sa production

Nous sommes très loin de l'image poussiéreuse ou artisanale d'une scop. Plus de la moitié du chiffre d'affaires d'Acome est réalisé à l'étranger: au Brésil, en Chine et en Russie. Et son principal atout, explique la direction, est précisément son statut de scop.

Lorsqu'il est recruté, le salarié a entre 1 et 3 ans pour devenir associé. Cela représente donc plus d'un millier d'associés sur 1.365 collaborateurs. C'est la clé de leur motivation.

Concrètement, cela signifie qu'ils participent à la stratégie de l'entreprise. Ce sont des salariés co-entrepreneurs. Ils élisent leur conseil d'administration, et au quotidien, chacun est responsable de sa production.

Isabelle Gollentz