BFM Business

Députés ou sénateurs, que font les parlementaires de leur argent?

-

- - Bertrand Guay-AFP

"L'Assemblée nationale et et le Sénat viennent de publier leurs comptes 2015. Qui a le plus dépensé et qui a été le plus économe? Voici un petit florilège des dépenses de nos 975 parlementaires. "

L'heure est officiellement aux économies budgétaires pour l'Etat, la sécurité sociale et les collectivités locales: 50 milliards d'euros annoncées entre 2015 et 2017 par François Hollande.

Mais les élus du peuple qui ont voté ce plan d'économie censé financer le pacte de responsabilité sont-ils exemplaires? Pour le savoir, BFMBusiness a épluché les comptes 2015 des deux assemblées qui viennent d'être publiées sur leurs sites respectifs. 

Moins de subvention pour le coiffeur du Sénat

En 2015, les deux assemblées ont visiblement été raisonnables. Les dépenses de fonctionnement de l'Assemblée ont augmenté de 0,53% (soit 2,6 millions d'euros sur un budget total de 525 millions) quand celles du sénat ont baissé de 1,37% ( moins 4 millions sur 321 millions de budget).

La subvention au salon de coiffure des sénateurs est par exemple passé de 82.000 à 77.000 euros. En revanche, les sénateurs ont davantage pris l'avion au frais de l'Etat (3 millions d'euros, soit +10%) et ont pris plus de taxis qu'en 2014 (987.314 euros, soit +16%). Les députés ont également plus voyagé gratuitement, en particulier en train: leurs dépenses à ce titre ont augmenté de 2,9% (à 1,78 million). 

Présidents diplomates

Mëme s'il a été en campagne pour les Régionales en Ile-de-France fin 2015, Claude Bartolone, le président PS de l'Assemblée, a dépensé 214.725 euros l'an dernier en frais de réception de délégations et de mission à l'étranger, soit près de 50.000 euros de plus qu'en 2014.

Gérard Larcher, son homologue Républicain du Sénat, a dépensé 339. 906 euros pour ses déplacements et ses réceptions, en France comme à l'étranger. C'est 14.000 euros de moins qu'en 2014. 

6.250 euros pour un livre de Jaurès

Côté investissements, l'Assemblée a augmenté ses dépenses de 22%. Elles ont atteint 17 millions. Le Sénat, lui, les a fait passer de 10,5 à 15,9 millions. L'essentiel des dépenses a permis des travaux de rénovation et de sécurité dans les bâtiments.

Mais à l'Assemblée, ces crédits ont aussi permis d'acheter 4 véhicules hybrides pour un montant de 155.509 euros, de rénover certains mobiliers de style pour 68.354 euros, ou d'acquérir pour 6.250 euros un manuscrit de Jean Jaurès consacré à la 1ere élection à la Douma russe en 1906.

Le Sénat a investi la somme rondelette de 60.302 euros pour installer simplement des panneaux de stationnement dans la cour d'honneur du Palais du Luxembourg. Il a aussi acheter 105.673 euros un buffet réfrigéré pour le restaurant de son personnel. 

Sécurité sociale excédentaire 

Les parlementaires sont l'une des rares professions à disposer d'un régime de sécurité sociale... excédentaire. L'an dernier, celui des sénateurs a dégagé un excédent de 2,3 millions d'euros même si les cotisations ne représentent que 34% des dépenses. L'excécent de celui des députés est plus modeste avec 14.430 euros. 

En revanche, le régime de retraite des députés est équilibré mais uniquement grâce à une subvention de.... 39 millions d'euros versés par l'Assemblée. Les sénateurs n'ont rien à craindre pour leur retraite. Leur régime, qui combine répartition et capitalisation, dispose de 632 millions de réserves financières! 

131.57 euros : le coût d'un jour de congrès

Le coût total du congrès convoqué par François Hollande le 16 novembre dernier après les attentats terroristes a atteint 131.757 euros. Principales dépenses: 85.500 euros pour la diffusion télévisée de la séance, 11.938 euros pour l'indemnisation des agents du château de Versailles où s'est déroulé le congrès, 6.598 euros de nettoyage des locaux et 5.950 euros de collations et de boisons. La location de talkie-walkies pour la sécurité a coûté 3.024 euros et l'achat d'enveloppes et de papier à en-tête 1.431 euros

Source : Sénat

P.C