BFM Business

Déficit: pour Moscovici, la France passera sous les 3% en 2015

Pierre Moscovici a fait fit des prévisions de la Commission européenne.

Pierre Moscovici a fait fit des prévisions de la Commission européenne. - -

Le ministre de l'Economie et des Finances a, ce mardi 5 novembre, maintenu cet engagement pris par la France. Il fait ainsi fi des prévisions de la Commission européenne, qui table sur un tout autre scénario.

En dépit des prévisions de Bruxelles, la France maintient sa promesse. Ce mardi 5 novembre, Pierre Moscovici a ainsi réaffirmé l'engagement de la France à présenter un déficit sous la barre des 3% de PIB en 2015.

Quelques heures auparavant, la Commission européenne avait dévoilé ses prévisions économiques d'automne pour l'Union européenne. Dans de la France l'exécutif européen avait indiqué tabler sur un déficit à 3,8% du PIB en 2014 et 3,7% en 2014.

Selon Pierre Moscovici, Bruxelles raisonne "à politique inchangée", c’est-à-dire que la Commission européenne ne prend pas en compte les réductions de dépenses promises par le gouvernement.

Plus d'économies si nécessaire

Bernad Cazeneuve, le ministre du Budget, a ensuite assuré que Si nous maintenons le rythme d'économies que nous réalisons en 2014, nous serons dans l'objectif de 3% à l'horizon 2015"."S'il est nécessaire de faire plus d'économies nous le ferons".

"Nous avons l'intention de n'ajuster les budgets que par des économies en dépenses", a-t-il ajouté, précisant que ces économies annuelles seront de "15 milliards au moins", soit en fait les économies prévues par le projet de loi de Finances pour 2014.

Concernant, cette fois, le chômage, Pierre Moscovici a affirmé que "la Commission ne prend pas en compte les dispositifs de soutien à l'emploi". Bruxelle estime que le chômage va continuer de progresser jusqu'à atteindre 11,3% en 2015.

Pourtant, dans le document attaché aux prévisions relatives à la France, Bruxelles écrit que "les emplois subventionnés dans le secteur public sont supposés stimuler quelque peu l'emploi total en 2014".

J.M. avec AFP