BFM Business

Darmanin veut "baisser les tranches d'impôt sur le revenu" en rabotant les niches fiscales

Le ministre de l'Action et des Comptes publics a indiqué que réduire les niches fiscales "d'un milliard d'euros", permettrait de "baisser les tranches d'impôt sur le revenu des gens qui gagnent 1700-1800 euros".

Invité sur le plateau de BFMTV et RMC ce mercredi matin, le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin est revenu sur sa proposition d'encadrer les "474 niches fiscales" qui "profitent aux plus riches" en imaginant qu'elles soient soumises aux conditions de ressources. 

"Les 10% des Français les plus riches bénéficient de la moitié de ces niches fiscales. Ces niches coûtent 14 milliards à l'État et rapportent 7 milliards aux gens qui gagnent beaucoup d'argent", a-t-il rappelé. 

Estimant que "les gens les plus riches pourraient être un peu moins aidés que les classes moyennes", le locataire de Bercy a notamment indiqué que la baisse de "1 milliard d'euros ces niches" permettrait de "baisser les tranches d'impôt sur le revenu des gens qui gagnent 1700-1800 euros de 180 euros en moyenne". 

"On peut imaginer des conditions de ressources"

"On pose la question de la justice fiscale. Permettez-moi de dire que parmi les choses qui nuisent à la progressivité de l'impôt, à l'impression que les riches échappent à l'impôt, c'est notamment le fait qu'il y ait des niches, et on peut imaginer des conditions de ressources", a conclu Gérald Darmanin. 

En revanche, le ministre de l'Action et des Comptes publics a jugé que la niche relative à l'emploi à domicile ne devait pas être soumise aux conditions de ressources car elle permet "d'embaucher des gens et d'éviter le travail au noir".

Paul Louis