BFM Business

Covoiturage domicile-travail: cette start-up garantit le retour en Uber

En cas d’absence de réponse positive d’un autre conducteur Klaxit, 30 minutes avant le départ initialement prévu, le passager pourra faire appel à la garantie retour sur son application.

En cas d’absence de réponse positive d’un autre conducteur Klaxit, 30 minutes avant le départ initialement prévu, le passager pourra faire appel à la garantie retour sur son application. - Uber

Klaxit veut lever l'appréhension des passagers vis-vis du covoiturage domicile-travail. Elle garantit avec la Maif un trajet retour en Uber en l'absence de chauffeur volontaire. La course est payée jusqu'à 50 euros pour les salariés des grandes entreprises clientes de la start-up.

Comment lever un des principaux freins au covoiturage au travail: la crainte du passager de ne pouvoir rentrer le soir, faute de chauffeur disponible? La start-up Klaxit pense avoir trouvé la martingale en garantissant le trajet de retour.

Alors que Blablacar s'essaie depuis un an à ce marché des trajets quotidiens, ce spécialiste du covoiturage domicile-travail (300.000 trajets par jour) a lancé avec l’assureur Maif (entré à son capital début 2018) une garantie retour en nouant un partenariat complémentaire avec Uber. Concrètement, en cas d’absence de réponse positive de deux chauffeurs contactés et inscrits sur la plateforme Klaxit, 30 minutes avant le départ initialement prévu, le passager pourra faire appel à la garantie retour sur son application. La plateforme déclenchera en retour l’envoi d’un véhicule avec chauffeur VTC via l’application Uber.

Si aucun conducteur n'est proposé, la garantie retour s'applique

"La garantie retour Maif et le partenariat avec Uber placent le covoiturage Klaxit à un niveau de fiabilité supérieur à la voiture personnelle" estime Julien Honnart, président et fondateur de la start-up.

Cette possibilité est réservée aux salariés des 150 grandes entreprises clientes de la plateforme de covoiturage (Renault, BNP Paribas, Carrefour, Décathlon, Nestlé, Valeo, Thales, La Poste, Crédit Agricole) sur plus de 800 sites. L'éligibilité à cette garantie retour, qui suppose pour le passager d'avoir contacté au préalable deux autres conducteurs sur le trajet demandé, est valable aussi au cas où la plateforme ne propose aucun conducteur.

Dans le détail, la garantie retour est proposée jusqu'à 20 heures, dans les zones couvertes par Uber et dans la limite de 50 euros par trajet. En dehors de ces horaires et hors couverture Uber, le passager avance les frais mais il "est bien remboursé à hauteur de 50 euros maximum par la garantie retour" confirme t-on chez Klaxit.

Frédéric Bergé