BFM Business

Conflit d'intérêts: un haut dirigeant de la Caisse des dépôts démissionne

Gilles Le Gendre a conseillé BNP Parisbas lorsque Eric Lombard (photo) y travaillait.

Gilles Le Gendre a conseillé BNP Parisbas lorsque Eric Lombard (photo) y travaillait. - Joel Saget - AFP

Le président de la Commission de surveillance de la CDC, Gilles Le Gendre, a démissionné ce mercredi, en raison d'un risque de conflit d'intérêts, parce qu'il avait conseillé la BNP au moment où le nouveau président de la CDC en était le numéro deux.

Le président de la commission de surveillance de la Caisse des Dépôts (CDC), Gilles Le Gendre, a démissionné mercredi, prenant acte d'un risque de conflit d'intérêts en raison de fonctions exercées auprès de l'ex-groupe du nouveau dirigeant de l'institution, Eric Lombard. "Le président de la Commission de surveillance démissionne de ses fonctions à la Caisse des Dépôts", a indiqué l'institution, bras financier de l'État, dans un communiqué.

Gilles Le Gendre, élu à l'Assemblée nationale au sein du groupe majoritaire La République en marche, avait été nommé en juillet à la tête de la commission de surveillance, où siègent aussi deux autres députés ainsi que des sénateurs et des représentants d'institutions comme la Cour des comptes et la Banque de France.

"Un risque d'interférence"

Entretemps, la CDC s'est dotée d'un nouveau directeur général, Eric Lombard, ancien cadre de la banque BNP Paribas et de la filiale française de l'assureur italien Generali. Or, Gilles Le Gendre a exercé des activités de conseil auprès de cette entreprise entre 2007 et 2017, dates qui recoupent en partie la présence de Eric Lombard.

En conséquence, Gilles Le Gendre avait saisi la Haute autorité pour la transparence de la vie politique (HATVP) afin d'examiner un risque de conflit d'intérêt qui, selon des rumeurs de presse, a contribué à faire durer de longs mois la sélection par l'Élysée d'Eric Lombard en remplacement du précédent directeur général, Pierre-René Lemas.

Gilles Carrez comme remplaçant

En fin de compte, "il existe un risque d'interférence qui pourrait être de nature à influencer ou paraître influencer l'exercice impartial, indépendant et objectif de ses fonctions par Gilles Le Gendre", a jugé la HATVP, dans un texte transmis par la CDC.

Gilles Le Gendre, qui s'était engagé à quitter ses fonctions en cas d'avis défavorable, en a pris acte et a annoncé ce mercredi son départ de la commission de surveillance lors d'une réunion extraordinaire, dit la CDC, qui ne précise pas le délai dans lequel il sera remplacé à la présidence.

Le député LR du Val-de-Marne Gilles Carrez, membre de la commission de surveillance de la Caisse des dépôts, a confirmé qu'il devrait assurer l'intérim, en attendant qu'un nouveau président soit nommé. C'est "visiblement ce que prévoit" le "règlement intérieur de la commission de surveillance", a indiqué l'ancien président de la commission des Finances de l'Assemblée.

N.G. avec AFP