BFM Business

Compétitivité: quel bilan pour le rapport Gallois?

-

- - -

Sept ans après sa remise, la perte de compétitivité des entreprises industrielles a été enrayée. Mais de nombreuses mesures mettent du temps à être appliquées.

En sept ans, la perte de compétitivité des entreprises industrielles a été enrayée. On part pourtant de loin. Entre 2002 et 2016, le nombre d'entreprises industrielles a diminué de 40%...

Mais le rapport Gallois a permis de stopper l'hémorragie. Même si le choc d'offre de 30 milliards d'euros qu'il préconisait ne s'est fait que partiellement, et progressivement via le CICE fin 2012 et les baisses de charges du pacte de responsabilité deux ans plus tard, en 2014.

"La compétitivité reste un sujet"

D'autres recommandations pour assouplir le droit du travail ou booster la formation ont bien vu le jour. Mais tardivement, au début du quinquennat d'Emmanuel Macron avec la loi Pénicaud.

Aujourd'hui donc sept ans plus tard, toutes ces mesures inspirées du rapport Gallois ont permis aux industriels de maîtriser les coûts salariaux. "Le déclin est enrayé, mais la compétitivité reste un sujet", nous dit le président de France Industrie Philippe Varin.

Il rappelle qu'on a aujourd'hui 3 ingénieurs allemands pour le prix de deux ingénieurs français. Pour être plus compétitif, il réclame au gouvernement une baisse de 20 milliards d'euros des impôts de production sur 5 ans à partir de 2021.

Mathieu Jolivet avec OC