BFM Business

Commission européenne: Moscovici aura bien les Affaires économiques

Pierre Moscovici pourrait être surveillé de près, s'il va à Bruxelles

Pierre Moscovici pourrait être surveillé de près, s'il va à Bruxelles - Louisa Gouliamaki - AFP

Selon des informations de BFM Business, Jean-Claude Juncker confiera bien à Pierre Moscovici le portefeuille des Affaires économiques et monétaires. Mais il se serait toutefois vu attribuer un chaperon en la personne de Jyrki Katainen, d'après Der Spiegel.

C'est la guerre des égos autour de Pierre Moscovici. Selon deux sources européennes à BFM Business, Jean-Claude Juncker va bien confier à Pierre Moscovici le portefeuille des Affaires économiques et monétaires. Il veut ainsi montrer, notamment à Angela Merkel qui était contre, qu'il peut faire acte d'autorité et d'indépendance. Il recevra Pierre Moscovici jeudi 4 septembre.

Mais Pierre Moscovici sera sous étroite surveillance. Selon le magazine Der Spiegel du 31 août, le futur commissaire se verra attribuer "un garde-fou".

"Le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, veut nommer au poste de vice-président de la Commission un tenant d'une ligne budgétaire dure, qui vient du Nord", explique le Spiegel. Pierre Moscovici serait tenu de rendre des comptes à ce vice-président.

Jyrki Katainen comme chaperon?

"Pierre Moscovici aura la pleine maîtrise de son portefeuille", a réagi à l'information du Spiegel une source diplomatique française, favorable à l'ancien ministre de l'Economie. "

"Ce sera un portefeuille plein avec toutes les attributions d'un commissaire aux Affaires économiques et il se peut qu'il y ait par ailleurs un vice-président chargé de la croissance, avec lequel il faudra naturellement coopérer mais qui ne peut être un superviseur", a-t-on ajouté.

Selon Der Spiegel, pour ce poste de chaperon, le favori ne serait autre que Jyrki Katainen, l'actuel commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires.

Ce dernier est finlandais et appartient au PPE (parti populaire européen), la formation qui réunit les députés européens de droite et centre-droit, celle qui a adoubé Jean-Claude Juncker comme candidat à la présidence de la Commission européenne.

Surtout, Jyrki Katainen a été le Premier ministre finlandais de 2011 à 2014, période durant laquelle son gouvernement a mis en place d'importantes mesures d'austérité pour défendre le triple A de la Finlande.

La fonction de commissaire aux Affaires économiques et monétaire est un poste clef au sein de l'exécutif européen dans la mesure où Bruxelles a désormais des pouvoirs de contrôle budgétaire étendus sur les Etats-membres.

J. M. et D. L. avec BFM Business