BFM Business

Commission européenne: la légitimité de Pierre Moscovici oppose toujours Paris et Berlin

Paris et Berlin ne sont pas d'accord sur la légitimité de Pierre Moscovici pour diriger la politique économique de Bruxelles.

Paris et Berlin ne sont pas d'accord sur la légitimité de Pierre Moscovici pour diriger la politique économique de Bruxelles. - -

Le doute plane toujours sur la nomination de l’ancien ministre des finances au poste très convoité de Commissaire aux Affaires Economiques et Monétaires. Les négociations entre Etats membres sont très serrées.

Quel visage incarnera la politique économique de Bruxelles ? Les négociations entre Etats membres sont très serrées, comme en témoigne encore cette interview croisée dans les Echos de ce 21 juillet, entre le ministre des Finances Michel Sapin et son homologue allemand Wolfgang Schäuble.

"Il est légitime que la France occupe un poste important à la Commission Européenne !", place Michel Sapin en visant les affaires économiques.

"Plus on en parle, plus la décision est difficile à prendre", lui répond Wolfgang Schäuble, pour qui, clairement, la candidature de Pierre Moscovici n'est pas la seule option.

Et pourtant, tente Michel Sapin, un Français à ce poste voudra tellement être irréprochable qu'il sera d'autant plus dur avec son pays, ce qui devrait rassurer l'opinion allemande.

Respecter la discipline budgétaire

La teneur de ces échanges entre les ministres des Finances français et allemand en dit long sur les négociations en cours. Elles sont très serrées. François Hollande, qui depuis sa campagne présidentielle milite pour une réorientation de l'Europe vers plus de croissance, veut que ce portefeuille très stratégique au sein de la Commission revienne à la France.

Mais si cette thèse de Paris sur un meilleur équilibre entre croissance et austérité a gagné du terrain, l'Allemagne craint aussi qu'un ancien ministre des finances socialistes aux affaires économiques renvoie l'image d'une Commission qui se montrerait plus souple sur la discipline budgétaire.

Mathieu Jolivet