BFM Business

Ces anciens numéros de Charlie Hebdo qui se vendent à prix d'or

Certaines enchères vont très loin dans les prix

Certaines enchères vont très loin dans les prix - Capture d'écran ebay.fr

Alors que la rédaction du journal est toujours sous le choc de l'attentat qu'elle a subi mercredi 7 janvier, un véritable business se met en place sur internet autour des anciens exemplaires. Le dernier numéro, avec Michel Houellebecq en couverture, a ainsi été mis aux enchères pour plusieurs milliers d'euros.

Même en temps de deuil, tout est bon pour faire des affaires. Alors que la rédaction de Charlie Hebdo est encore sous le choc de l'attentat qui a fait douze victimes, mercredi 7 janvier, un véritable business surfe sur l'écho provoqué par la tragédie. Ainsi, les offres de vente du dernier exemplaire de Charlie Hebdo fleurissent sur internet, à des prix atteignant des sommes parfois astronomiques.

Des dizaines de milliers d'euros

Tiré à 60.000 exemplaires et épuisé dans la foulée de l'attentat, le numéro 1177 avec "les prédictions du mage Houellebecq" en couverture fait ainsi l'objet d'un peu plus de 50 offres sur le site d'enchères eBay.

Plusieurs enchères ont même dépassé les 10.000 euros en quelques heures, sans qu'il soit cependant garanti qu'elles se concrétisent. Pour l'une d'entre elles, clôturant samedi à 14h20, le prix était même monté jusqu'à 75.000 euros vers 16h40, grâce aux 44 enchères proposées.

D'autres offres proposent un achat immédiat pour des sommes allant de 1.000 à 1.500 euros. Un commerce qui n'est pas sans susciter l'indignation des internautes. "Abominable", "Une honte", "Pas de répit pour le profit", sont autant de messages qui défilent sur le réseau social Twitter. 

Mais le numéro 1177 de Charlie Hebdo n'est pas le seul concerné. D'autres vendeurs proposent ainsi des anciens exemplaires marquant des moments forts de la vie du journal sur eBay. Le numéro spécial de novembre 2011, rebaptisé alors "Charia Hebdo" fait ainsi l'objet d'une cinquantaine d'offres. Sur l'une d'entre elles, expirant samedi, le prix atteint 1.000 euros. Son vendeur promet de reverser les profits à "une association luttant contre les violences et les discriminations". L’autre grand site de vente entre particuliers, le Boncoin.fr, n’a pas été gagné par cette folie puisque les prix des exemplaires et collections n’ont pas connu de flambée.

eBay reversera les commission à Charlie Hebdo

Face à cette vague d'enchères, eBay s'est fendu d'un communiqué ce jeudi. Dans le texte, le géant américain rappelle qu'il est "une place de marché ouverte qui n'impose aucune restriction en termes de prix des objets de vente". Néanmoins l'entreprise "se réserve le droit de retirer sur son site toute annonce en contradiction avec ses règlements et les principes et valeurs de la communauté d'eBay".

"En France, nous donnerons à Charlie Hebdo les éventuelles commissions perçues par eBay sur les ventes de magazines et produits de Charlie Hebdo liées à cette tragédie", ajoute le communiqué du groupe. En avril 2013, eBay avait déjà publié un communiqué similaire à la suite des attentats du marathon de Boston. Le géant du e-commerce avait alors décidé d'interdire "les annonces qui mettent en scène, glorifient ou tentent de tirer profit des tragédies et d'évènements douloureux, comme le précisent nos conditions d'utilisation", expliquait le texte.

Julien Marion avec AFP