BFM Business

Ce que pensent les Français du programme économique de Fillon

François Fillon polarise les électeurs

François Fillon polarise les électeurs - Niklas Hallen - AFP

Les Français approuvent clairement la volonté du candidat de la droite à la présidentielle de réduire la dépense publique et de faire travailler plus les fonctionnaires. Mais ils rejettent massivement la retraite à 65 ans.

Baisse drastique du nombre de fonctionnaires, dégressivité des allocations chômage, suppression des 35 heures... C'est un traitement de choc que prévoit le programme économique de François Fillon. Mais le pari du candidat de la droite à la prochaine présidentielle ne marchera que si les Français acceptent le remède de cheval validé par les électeurs de la primaire.

Or, si certaines mesures font l'unanimité au sein des Français, d'autres sont clairement rejetées si l'on en croit les résultats d'un baromètre(*) Odoxa publié ce jeudi 1er décembre.

Les Français d'accord pour faire des économies

Près de 8 Français sur 10 approuvent la baisse des dépenses publiques de l'ordre de 100 milliards d'euros, que promet l'ex-Premier ministre. Mais, dans le même temps, les Français ne veulent pas que cette baisse passe par une réduction massive du nombre de fonctionnaires. 4 sondés sur 10 approuvent la suppression de plus de 500.000 postes en cinq ans. Les Français sont néanmoins d'accord (61%) pour faire travailler davantage les agents de la fonction publique en les faisant passer aux 39 heures.

-
- © -

Une majorité de Français jugent légitime de rendre les allocations chômages dégressives (60% d'opinions favorables) et de réduire la taxation du capital à 30% (57%). Ils sont en revanche plus partagés sur la suppression des 35 heures couplée à la possibilité pour les entreprises de négocier en leur sein le temps de travail.

Enfin deux mesures provoquent clairement une levée de boucliers: le report de l'âge légal de départ à la retraite à 65 ans d'ici 2022 (37% d'opinions favorables) et surtout la suppression de l'ISF (29%).

-
- © -

La gauche et la droite diamétralement opposée

En fait, quand on regarde dans le détail, on s'aperçoit que le programme de François Fillon divise profondément les électeurs de droite et de gauche, qui ne s'accordent que sur deux points. D'abord, la réduction de la dépense publique (91% d'opinions favorables à droite, 61% à gauche). Ensuite, la suppression l'ISF rejetée, elle, par les deux camps (88% à gauche, 56% à droite).

Toutes les autres mesures de François Fillon ne sont approuvées que par les sympathisants de droite. Une approbation qui va de "timide" pour le report de l'âge légal de départ à la retraite (53%) à "forte" pour la hausse du temps de travail des fonctionnaires (76%), la dégressivité des allocations chômage (75%), la taxation réduite du capital (72%) et la suppression des 35 heures (69%). À gauche, en revanche, toutes ces mesures sont massivement rejetées.

Efficace ou pas?

Si les Français sont globalement divisés sur l'efficacité globale du programme de François Fillon (49% le jugent efficace pour redresser l'économie, 47% pensent l'inverse), ce jugement dépend largement des opinions politiques, comme on peut le voir sur le graphe ci-dessous.

(*) Enquête réalisée auprès d'un échantillon représentatif de 1.002 personnes âgées de 18 ans et plus et interrogées via la méthode des quotas.

-
- © -
J.M.