BFM Business

Brexit: les sombres prévisions de la Commission européenne

Pierre Moscovici a livré de nouvelles estimations de croissance concernant la zone euro.

Pierre Moscovici a livré de nouvelles estimations de croissance concernant la zone euro. - John Thys - AFP

Bruxelles a révisé à la baisse ses prévisions de croissance de la zone euro et de la Grande-Bretagne, conséquence de la victoire des partisans du Brexit outre-manche.

La Commission européenne (CE) a revu en baisse ses prévisions de croissance de la zone euro et de la Grande-Bretagne, à la suite du référendum du 23 juin qui a consacré la victoire des partisans d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Ces estimations avancées ont été dévoilées lundi à Reuters par le commissaire aux Affaires économiques Pierre Moscovici. 

La zone euro verrait ainsi sa croissance réduite de 0,2%, à 0,5%, d'ici 2017, et celle de la Grande-Bretagne serait abaissée de 1% à 2,5%. L'exécutif européen projetait jusqu'à présent une croissance de 1,6% en 2016 dans la zone euro et de 1,8% en 2017. Pour la Grande-Bretagne, elle anticipait 1,8% et 1,9% respectivement.

La Banque centrale européenne (BCE) a, de son côté, estimé que le vote en faveur du Brexit risquait de retrancher 0,3% à 0,5% cumulé à la croissance de la zone euro dans les trois prochaines années.

Le Fonds monétaire international (FMI) a lui-même jugé vendredi que les incertitudes liées au choix de la Grande-Bretagne de sortir de l'Union européenne (UE) limiteraient la croissance de la zone euro à 1,4% en 2017 après 1,6% cette année, au lieu de 1,7% pour chacune de deux années.

Y.D. avec agences