BFM Business

Benoît Hamon suggère les 32 heures payées 35

Benoît Hamon envisage un passage aux 32 heures par des accords d'entreprises.

Benoît Hamon envisage un passage aux 32 heures par des accords d'entreprises. - TF1

Le favori de la primaire de la gauche a ouvert la porte à un passage aux 32 heures dans certains cas, sans perte de pouvoir d'achat.

Face à Manuel Valls ce mercredi, Benoît Hamon a de nouveau évoqué son projet de réduction du temps de travail. "Moi ce que je propose, c’est qu’en contrepartie de baisse de cotisations sociales patronales, il y ait des accords de réduction de temps de travail", a-t-il indiqué sur le plateau de TF1, France 2 et France Inter, lors du débat de l’entre-deux tours de la primaire de la gauche.

"Ces accords se feront dans le cadre de la démocratie sociale, et aboutiront parfois à des forfaits de jours RTT, parfois à une semaine de 4 jours, parfois aux 32 heures, via des accords qui seront signés par les partenaires sociaux", a-t-il poursuivi.

Interrogé sur la rémunération des salariés qui seraient tentés de passer aux 32 heures, le candidat a botté en touche…même s’il a livré une indication. "Je ne baisse pas la durée légale, j’encourage la réduction du temps de travail. Il est évident que dans ces conditions-là, il ne faut pas qu’il y ait de réduction du pouvoir d’achat sans quoi les salariés s’y trouve perdants", a-t-il assuré. Une manière de dire qu'à 32 heures, les salariés seraient payés 35, sans vraiment le dire. 

Y.D.