BFM Business

BCE: vers 1000 milliards d'euros dans l'économie européenne?

La BCE tient son jour de vérité ce jeudi

La BCE tient son jour de vérité ce jeudi - Daniel Roland - AFP

Le directoire de la Banque centrale européenne, qui tient sa conférence mensuelle ce jeudi 22 janvier, proposerait de racheter 50 milliards d'euros d'actif par mois pendant deux ans. Ce qui représenterait 1.000 milliards d'euros.

Le directoire de la Banque centrale européenne (BCE) est favorable à la mise en oeuvre d'un programme de rachats massifs d'actifs pour un montant de 50 milliards d'euros par mois jusqu'à fin 2016, selon des informations de presse publiées mercredi.

Cette proposition, qui revient à injecter plus de 1.000 milliards d'euros d'argent frais dans le circuit financier en moins de deux ans, sera au centre des discussions des gouverneurs de l'institution monétaire lors d'un dîner mercredi soir, ainsi que jeudi à l'occasion de leur réunion de politique monétaire, affirme l'agence américaine Bloomberg, citant deux sources bancaires de haut rang.

La forme finale de ces rachats est toutefois susceptible de varier significativement en fonction de la tournure des débats, soulignent ces mêmes sources, précisant que le coup d'envoi de ce programme ne serait pas donné avant le 1er mars. Interrogé par l'AFP, un porte-parole de la BCE n'a pas souhaité faire de commentaire concernant ces informations.

Heure de vérité: 14h30

La BCE doit annoncer ce jeudi à 13H45 sa décision concernant ses taux directeurs, qui sera suivie à 14H30 d'une conférence de presse très attendue de son président Mario Draghi.

Face au risque de déflation qui menace la zone euro et au difficile redémarrage de son économie, celui-ci devrait sauf surprise annoncer des injections massives de liquidités dans le circuit financier via des rachats d'actifs, et notamment d'obligations d'Etat.

Un tel programme, désigné par le terme technique d'"assouplissement quantitatif", ou "QE" selon son acronyme anglo-saxon, vise à relancer la dynamique du crédit - et in fine l'inflation - en tirant à la baisse le cout de l'emprunt ou en affaiblissant le cours de l'euro face aux autres monnaies.

J.M. avec AFP