BFM Business

BCE : Draghi va-t-il changer de braquet?

Mario Draghi devrait maintenir le cap

Mario Draghi devrait maintenir le cap - Daniel Roland - AFP

Le président de la BCE tient ce jeudi 9 mars une conférence de presse alors que l'inflation en zone euro a atteint 2%, soit quasiment l'objectif de la banque centrale. Pour autant, l'institution européenne ne devrait pas réduire son soutien à l'économie.

Mario Draghi est encore attendu au tournant. Le président de la Banque centrale européenne (BCE) tient ce jeudi 9 mars une conférence de presse que les marchés guetteront évidemment avec intérêt même si la BCE a déjà annoncé qu'elle laisserait ses taux directeurs inchangés. 

Néanmoins, sur le papier, la donne a changé. La semaine dernière, Eurostat a annoncé une inflation à 2% pour le mois de février soit quasiment l'objectif de la BCE. Chose qui ne s'était plus produite depuis début 2013.

Est-ce une raison pour que Mario Draghi annonce une réduction du plan massif de soutien à l'économie de la zone euro (avec des rachats de titres actuellement à 80 milliards d'euros par mois)? Pas vraiment.

Une mission "inachevée"

Les analystes de Nordea rappellent ainsi que l'inflation sous-jacente (l'inflation hors énergie, prix alimentaires, l'alcool et le tabac) que regarde plus particulièrement la BCE n'est toujours que de 0,9%. "Au vu de la faiblesse de ce chiffre, nous n'anticipons pas de changement de politique monétaire", écrivent-ils.

L'économiste de Pictet AM Frederik Ducrozet est sur la même ligne et considère ainsi dans une note que "la bataille de l'inflation n'est pas finie" et que la "BCE n'a pas achevé sa mission". Il souligne toutefois que les nouvelles projections économiques de la BCE, qui doivent être dévoilées ce jeudi, devraient faire état d'une inflation plus forte que la prévision actuelle (1,3% pour 2017).

J.M.