BFM Business

Barroso dévoile un surprenant dialogue entre Sarkozy et Merkel

Nicolas Sarkozy, en compagnie d'Angela Merkel et de José Manuel Barroso.

Nicolas Sarkozy, en compagnie d'Angela Merkel et de José Manuel Barroso. - John Thys - AFP

Dans un entretien au journal suisse Le Temps, José Manuel Barroso, l’ancien président de la Commission européenne, révèle le contenu d’une discussion privée entre Nicolas Sarkozy et Angela Merkel où il est question du peuple et des parlementaires.

A quelques mois de la primaire à droite, voilà qui devrait faire plaisir aux parlementaires de l’ex-majorité. Ces derniers devraient en effet peu goûter aux déclarations de Nicolas Sarkozy, rapportées par l’ancien président de la Commission européenne, José Manuel Barroso.

Dans un entretien au journal suisse Le Temps, l'ancien dirigeant livre ainsi une anecdote plutôt croustillante. Lors d’un sommet européen, et alors que la crise grecque secoue le continent, une réunion se tient en coulisses. "Il y avait Mme Merkel, Mr Sarkozy, Hermann van Rompuy, président du Conseil européen, et Jean-Claude Juncker, président de l’Eurogroupe", se souvient-il.

"Le parlement? Mais pas de problème!"

L’idée est alors, selon lui, de convaincre la chancelière allemande de se monter plus généreuse vis-à-vis de la Grèce. Mais celle-ci se montre réticente, craignant une réaction négative de son Parlement.

C’est alors que Nicolas Sarkozy entre en piste. José Manuel Barroso se souvient d'une conversation sans ambages.

Angela Merkel: "Mais ton parlement te suit? C’est si facile que cela?"

Nicolas Sarkozy: "Le parlement? Mais pas de problème!"

Angela Merkel: "Tu as de la chance parce que mon parlement est très difficile."

Nicolas Sarkozy: "Oui, tu as un parlement difficile mais un peuple facile et moi j’ai un parlement facile mais un peuple difficile!"

Mais, comme l'ancien chef de l'Etat le dit si bien, "être le candidat du peuple ce n’est pas lui ressembler".

Y.D.