BFM Business

Banco Espirito Santo fait chuter la Bourse de Lisbonne

Les pertes record de BES ont provoqué la chute de son titre, ce 31 juillet.

Les pertes record de BES ont provoqué la chute de son titre, ce 31 juillet. - -

Au lendemain de la publication de pertes record, le titre de la banque portugaise Banco Espirito Santo a plongé de plus de 40%, ce 31 juillet. Cette perte massive contraint BES à lancer immédiatement une nouvelle augmentation de capital.

En pleine tourmente financière, Banco Espirito Santo (BES) a fait trembler la Bourse de Lisbonne ce 31 juillet. Le titre a plongé en séance de plus de 50% à 0,17 euro, avant de freiner sa chute, clôturant sur une baisse conséquente de 42,07%. Sous l’effet de cette dégringolade, la place lisboète a terminé en baisse de 3,12%.

Ces turbulences sont dues à l’annonce, mercredi soir, d’une perte historique de 3,57 milliards d'euros au premier semestre, en raison de son exposition à la dette du groupe Espirito Santo.

Le nouveau PDG de BES, Vitor Bento, juge nécessaire une augmentation du capital, projet qu'il compte soumettre aux actionnaires lors d'une prochaine assemblée générale.

Déterminer les responsabilités individuelles

Cette augmentation s'impose car le ratio de fonds propres de la banque est tombé à 5%, ce qui est en dessous du minimum de 7% requis par la Banque du Portugal.

La banque du Portugal a mis en cause la gestion de Banco Espirito Santo par l'ancienne équipe dirigeante, soupçonnée de pratiques illégales ayant contribué à alourdir la perte nette semestrielle à hauteur d'1,5 milliard d'euros.

Le superviseur bancaire portugais compte "déterminer les responsabilités individuelles", y compris celles de l'ancien PDG Ricardo Salgado et de son directeur financier Amilcar Morais Pires, susceptibles de poursuites

C.C. avec agences