BFM Business

Assurance chômage: pas lieu de renégocier selon Rebsamen

François Rebsamen rappelle que ce n'est pas possible de renégocier la convention maintenant.

François Rebsamen rappelle que ce n'est pas possible de renégocier la convention maintenant. - Alain Jocard - AFP

Pour le ministre du Travail, "il n'y a pas lieu dans l'immédiat de renégocier quoi que ce soit". Il précise qu'une convention vient tout juste d'être signée.

Le débat sur l'assurance chômage n'en finit plus. François Rebsamen, ministre du Travail, a répondu ce 13 octobre à la polémique.

Il a déclaré à l'AFP qu'il n'y avait "pas lieu dans l'immédiat" de renégocier "quoi que ce soit" concernant l'assurance chômage. Et il a précisé, "d'ailleurs, ce n'est pas possible". "On vient de signer" la convention chômage, qui court jusqu'à 2016.

Ce matin déjà, l'Elysée avait annoncé: "s'agissant de l'assurance chômage, il y a bien un problème de déficit, mais la négociation sur le sujet viendra le moment venu, pas immédiatement".

Une réforme jugée "insuffisante"

La veille, Emmanuel Macron avait relancé la polémique sur le sujet. Dans une interview au Journal du Dimanche, le ministre de l'Economie avait estimé qu'il ne devait "pas y avoir de tabou ni de posture" sur l'assurance chômage, en plein débat à gauche sur l'opportunité de débattre du montant et de la durée des allocations.

Le Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis a réagi sèchement dimanche: "La gauche n'a pas de tabous, mais elle a quelques totems, en particulier le fait que quand le président de la République s'exprime, les ministres appliquent".

François Hollande avait souligné jeudi qu'il y avait "suffisamment de sujets pour que nous soyons bien occupés et que nous montrions que nous faisons des réformes utiles à l'emploi", recadrant des propos attribués au Premier ministre, Manuel Valls, selon lesquels la question du montant et de la durée de l'indemnisation chômage en France devait "être reposée".

D.L. avec AFP