BFM Business

10.000 chômeurs de plus en Allemagne

Le nombre de chômeurs a augmenté en Allemagne

Le nombre de chômeurs a augmenté en Allemagne - -

Le taux de chômage outre-Rhin est resté inchangé en octobre, à 6,9%, selon les chiffres de l'Agence pour l'emploi publiés ce jeudi 28 novembre. Mais le nombre de chômeurs a augmenté plus que prévu.

Alors que les chiffres de l'emploi en France sont attendus ce jeudi 28 novembre en fin de journée, ceux allemands ont été publiés ce matin. Inchangé par rapport à octobre, le taux de chômage atteint 6,9% en données corrigées des variations saisonnières (CVS), a annoncé ce jeudi 28 novembre l'Agence pour l'emploi allemande.

Mais le nombre de chômeurs a "légèrement" augmenté, de 10.000 personnes sur un mois, toujours en données corrigées. Ce qui est nettement au-dessus des 3.500 chômeurs supplémentaires sur lesquels tablaient en moyenne les économistes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires.

Malgré cette hausse, "dans l'ensemble, le marché du travail conserve la même tendance que les mois précédents", a souligné le président de l'Agence pour l'emploi, Frank Weise, cité dans le communiqué.

Soutien de poids de la première économie européenne, le marché du travail fait preuve depuis des mois d'une résistance qui détonne avec beaucoup d'autres pays européens confrontés depuis la crise à un chômage croissant, voire de masse.

"Taux naturel de chômage"

Le programme gouvernemental auquel viennent de parvenir les conservateurs de la chancelière Angela Merkel et les sociaux-démocrates inquiètent. Ils se sont mis d'accord sur l'introduction à partir de 2015 d'un salaire minimum de 8,50 euros de l'heure au niveau national, et sur une limitation dans le temps d'un recours aux intérimaires.

Soutien de la consommation privée sur le court terme, l'impact de l'introduction d'un salaire minimum "sur le long terme n'est pas clair", estime Carsten Brzeski, économiste chez ING.

Mais selon lui: "le marché du travail a atteint son taux naturel de chômage". "Pour que l'actuel miracle du marché du travail persiste ou en démarrer un nouveau, un salaire minimum devrait être associé à des mesures supplémentaires pour créer de nouveaux emplois", conclut l'économiste.

Sur ce point, Wolfgang Schäuble, le ministre des Finances sortant, a assuré, jeudi matin, que le futur gouvernement "s'efforcerait qu'il n'y ait pas de conséquences négatives pour le marché du travail".

Diane Lacaze & AFP