BFM Business

EasyJet durcit sa politique de bagage en cabine

EasyJet devra affronter les turbulences liées au Brexit.

EasyJet devra affronter les turbulences liées au Brexit. - Pascal Pavani - AFP

La compagnie aérienne réduit la dimension maximale d'un sac en cabine, il s'agit officiellement d'accélérer les procédures d'embarquement mais aussi d'inciter les voyageurs à souscrire à des suppléments payants.

Il était déjà compliqué d’emmener gratuitement un bagage à main en cabine sur les vols Easyjet mais la compagnie aérienne vient de décider de encore durcir un peu plus ses conditions. Officiellement pour accélérer les procédures d’embarquement et donc réduire les retards.

Plus prosaïquement, il s’agit aussi d’inciter les voyageurs à placer leurs bagages en soute ou à choisir un siège spécifique, autant d’options payantes chez EasyJet. Rappelons qu’avant le coronavirus, les revenus liés aux options payantes représentaient environ un cinquième du chiffre d'affaires total de la compagnie.

Concrètement, pour toutes les réservations effectuées à partir d'aujourd'hui pour un voyage à partir du 10 février 2021, "la nouvelle politique signifie que tous les clients peuvent emporter gratuitement à bord un petit sac de cabine sous le siège (max 45x36x20cm) qui doit tenir sous le siège devant. Cela leur permettra d'apporter tout le nécessaire pour leur voyage ou assez pour un court voyage", peut-on lire dans un communiqué.

Les suppléments: 20% du chiffre d'affaires d'EasyJet

Pour des bagages plus grands, le voyageur pourra choisir l’option payante (à partir de 10,49 euros) permettant de réserver un siège à l’avant ou un siège « Extra legroom » (espace pour les jambes) et prendre son sac en cabine (max 56x45x25cm). Ou placer son bagage en soute.

Les titulaires de la carte easyJet Plus et les clients au tarif FLEXI continueront également à avoir un grand bagage cabine supplémentaire inclus dans leur réservation, sous réserve d'espace à bord.

EasyJet rappelle que ses conditions de bagages en cabine "restent parmi les plus généreuses pour les voyages en avion et il n'y a toujours aucune limite de poids pour les bagages de cabine".

"La nouvelle politique réduira également les temps d'attente lors de l'embarquement et les autres retards associés qui surviennent en raison de la mise en soute d'un excédent de bagages à main et ainsi le déménagement entraînera une amélioration de la ponctualité pour tous les clients", ajoute la première compagnie européenne.

EasyJet n'opère actuellement qu'à 20% de ses capacités en raison des mesures de restrictions destinées à freiner la propagation du coronavirus. Le groupe britannique, qui a enregistré une perte nette annuelle de 1,3 milliard de livres, a dit continuer à étudier des options en vue d'un renflouement.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business