BFM Business

Djebbari: "Si on baisse la TVA du train, il faut qu'elle se répercute au bénéfice du consommateur"

Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État chargé des Transports était l'invité de Jean-Jacques Bourdin pour BFMTV et RMC ce mercredi.

Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'État chargé des Transports était l'invité de Jean-Jacques Bourdin pour BFMTV et RMC ce mercredi. - Brightcove

Le secrétaire d'État aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari, s'est déclaré favorable à la baisse de TVA sur les billets de train proposée par la convention citoyenne sur le climat, sous conditions.

Parmi les 150 propositions de la convention citoyenne pour le climat, l’une préconise de baisser la TVA sur les billets de train de 10% à 5,5%. Une idée à laquelle adhère le secrétaire d’État aux transports, en tout cas "sur le principe", a fait savoir Jean-Baptiste Djebbari ce mercredi sur RMC et BFMTV. Mais il a toutefois des réserves.

"L’histoire nous enseigne, notamment à l’époque où on a baissé la TVA sur la restauration, que les baisses de TVA, qui coûte cher à l’État, en général ne sont pas répercutées dans la poche du consommateur. Donc si on fait la baisse de la TVA, il faut s’assurer que la baisse est répercutée au bénéfice des usagers et des voyageurs", a détaillé le secrétaire d’État.

Une politique très ambitieuse sur le ferroviaire

Toujours à propos du ferroviaire, Jean-Baptiste Djebbari, dit entendre des "petites musiques" comme quoi l’État dépense beaucoup pour l’aérien, et pas beaucoup pour le train. "Je le dis aux Français, le ferroviaire chaque année, c’est 15 milliards de dotations publiques, c’est 3 milliards pour le réseau ", a martelé le secrétaire d’Etat.

Et de conclure que "le ferroviaire est un mode (de transport) essentiel et que ce soit par une baisse de TVA ou des investissements massifs notamment sur le fret, nous aurons une politique très ambitieuse".

Nina Godart
https://twitter.com/ninagodart Nina Godart Journaliste BFM Éco