BFM Business

De 4,40 à 42 euros, le grand écart du coût horaire du travail au sein de l'UE

Employés d'une usine Mercedes en Allemagne (image d'illustration)

Employés d'une usine Mercedes en Allemagne (image d'illustration) - PATRIK STOLLARZ / AFP

Eurostat souligne les disparités qui existent entre les pays membres de l'Union européenne en matière de coût du travail. La France se situe à la cinquième place d'un classement toujours dominé par le Danemark.

Selon des estimations pour l'année 2016 publiées ce jeudi par l'Office européen des statistiques Eurostat, les coûts horaires de la main d'oeuvre varient de 1 à 10 dans l'Union européenne. Avec très exactement 42 euros par heure contre 41,30 en 2015, le Danemark est le pays où le travail est le plus cher. C'est près de dix fois plus qu'en Bulgarie, où il est estimé à 4,40 euros (+7% par rapport à 2015). Les coûts de la main d'oeuvre comprennent les salaires et les traitements, auxquels s'ajoutent les coûts additionnels, comme les cotisations sociales à la charge des employeurs.

Derrière le Danemark, on trouve la Belgique (39,20 euros), la Suède (38 euros) et le Luxembourg (36,60 euros). Avec un coût horaire de 35,60 euros, la France est en cinquième position, tandis que l'Allemagne se classe au huitième rang, avec pile 33 euros. Au sein de l'UE, les pays où la main d'oeuvre coûte le moins cher aux employeurs sont, après la Bulgarie, la Roumanie (5,50 euros) et la Lituanie (7,30 euros). Très en dessous de la moyenne donc qui atteint 29,80 euros dans la zone euro et 25,40 euros dans l'ensemble de l'Union européenne.

On notera que la France s'impose comme le pays où la part des coûts s'ajoutant aux salaires versés est la plus importante: 33,2%, comme l'an passé. Elle est suivie par la Suède (32,5%). La proportion atteint 22,4% en Allemagne, inférieure à la moyenne de la zone euro (26%) et même de l'UE dans son ensemble (23,9%). C'est à Malte qu'ils sont les moins élevés: 6,6%.

P.L avec AFP