BFM Business

Covid-19: les essais du vaccin d'AstraZeneca reprennent au Japon

Un site de l'essai clinique du vaccin d'AstraZeneca à Sao Paulo, au Brésil, le 24 juillet 2020

Un site de l'essai clinique du vaccin d'AstraZeneca à Sao Paulo, au Brésil, le 24 juillet 2020 - NELSON ALMEIDA © 2019 AFP

Les essais avaient été suspendus le 6 septembre dernier après un incident grave sur un patient. Ils ne reprendront pas encore aux Etats-Unis où l'enquête se poursuit.

Les essais sur le candidat vaccin contre le Covid-19 développé par AstraZeneca et l'université d'Oxford ont repris au Japon, mais pas encore aux Etats-Unis où le géant pharmaceutique dit collaborer avec l'autorité du médicament, d'après un communiqué vendredi.

Selon le Financial Times, qui cite des sources proches du dossier, l'autorité américaine du médicament, la FDA, a au contraire décidé d'approfondir son enquête sur l'incident grave survenu sur un participant aux essais, ce qui avait entrainé un bref arrêt des essais. Des porte-parole du groupe britannique n'ont pas répondu immédiatement aux demandes de commentaires de l'AFP.

"L'essai clinique de phase I/II pour le vaccin du Covid-19 AZD1222 a repris au Japon après les discussions avec l'Agence japonaise du médicament (PMDA)", indique dans son communiqué vendredi AstraZeneca.

Délai maintenu

Il rappelle avoir suspendu "volontairement ses essais le 6 septembre pour permettre un examen des données sur leur sûreté par un comité indépendant".

"Leurs recommandations ont été acceptées par les régulateurs internationaux du Royaume-Uni, du Brésil, d'Afrique du Sud, d'Inde et maintenant du Japon, qui estiment que les essais sont sûrs et peuvent reprendre", poursuit le groupe.

Il ajoute "continuer à travailler avec la FDA pour faciliter l'examen des informations nécessaires pour prendre une décision sur la reprise des essais aux Etats-Unis". Ces derniers avaient débuté fin août.

Le patron du groupe Pascal Soriot avait jugé le mois dernier qu'AstraZeneca pouvait encore mettre au point son vaccin d'ici la fin de l'année.

Un des projets les plus avancés

Le vaccin développé par AstraZeneca et l'université britannique d'Oxford est l'un des projets occidentaux les plus avancés, testé sur des dizaines de milliers de volontaires dans le monde.

L'OMS a recensé 35 "candidats vaccins" évalués dans des essais cliniques sur l'homme à travers le monde. Neuf en sont déjà à la dernière étape, ou s'apprêtent à y entrer.

L'Agence européenne du médicament (EMA) estime "que cela pourrait prendre au moins jusqu'au début 2021 pour qu'un vaccin contre le Covid-19 soit prêt à être approuvé et disponible en quantité suffisante" pour un usage mondial.

Thomas Leroy avec AFP Journaliste BFM Business