BFM Business

Couvre-feu à 18h: comment les commerçants s'adaptent pour ne pas perdre de clients

Dans le rayon d'un hypermarché - Illustration

Dans le rayon d'un hypermarché - Illustration - Denis CHARLET / AFP

Carrefour, Auchan, Casino, Monoprix mais aussi les boutiques... modifient leurs heures d'ouverture, ou incitent leurs clients à changer leurs habitudes afin de s'adapter à cette nouvelle donne.

Pour de nombreux Français, le couvre-feu national à 18h est un vrai casse-tête pour faire leurs achats ou leurs courses alimentaires.

"Les heures de sortie de bureau sont un créneau horaire indispensable à ceux qui réalisent une part non négligeable de leur activité durant cette tranche horaire. On peut citer par exemple l’habillement ou la coiffure. Certains réalisent près de 25% de leur chiffre d’affaires entre 17h et 19h", rappelle ainsi la CPME (Confédération des petites et moyennes entreprises).

Face à cette nouvelle donne, le commerce s'adapte, notamment la grande distribution avec la mise en place de nouveaux horaires avec des ouvertures plus précoces.

Ainsi, la majorité des Monoprix ouvrira désormais à 7h. Du côté de Casino, on va plus loin puisque certains hypermarchés ouvriront dès 6h30, les autres à 7h30 tout comme les hypermarchés du groupe Auchan.

Chez Carrefour, les magasins ouvriront tous les jours dès 7 heures 30. Le dimanche, ils accueilleront les clients jusqu'à 14 heures. Les drives de l'enseigne ouvriront également dès 7 heures 30 et le service de livraison à domicile sera prolongé jusqu’à 21h et jusqu’à 23h en Ile-de-France (21h chez Auchan et Casino).

Des hypermarchés ouverts dès 6h30

Les supermarchés du groupe Auchan, les magasins Lidl et certains magasins du groupe Système U avancent leurs ouvertures à 8h.

Les grands distributeurs ne sont pas les seuls à tenter de changer les habitudes des clients pour s'adapter au couvre-feu. Les boutiques des opérateurs mobiles ouvrent désormais une heure voire deux heures plus tôt (généralement 9h) et ne ferment plus à l'heure du déjeuner.

Chez Bouygues Telecom, on augmente même la subvention de 50 euros pour un smartphone acheté en même temps qu'un forfait si le client vient entre 9h et 11h. L'objectif est de lisser le flux de clientèle.

L'opérateur nous précise que cette offre est limitée au 23 janvier et concerne la souscription d'un forfait 60 Go ou plus avec engagement de 24 mois. Bouygues Telecom mais aussi Orange, Free et SFR (propriété du groupe Altice tout comme BFM Business) proposent également la prise de rendez-vous en boutique.

Olivier Chicheportiche Journaliste BFM Business