BFM Business

Zara s'émeut du sort des lapins angora chinois

Après avoir arrêté la fourrure, la maison-mère de Zara n'aura plus recours à la laine de lapins angora.

Après avoir arrêté la fourrure, la maison-mère de Zara n'aura plus recours à la laine de lapins angora. - JEAN-PHILIPPE KSIAZEK - AFP

Inditex, la maison-mère de la marque Zara, a indiqué ce lundi qu'elle renonçait à vendre des vêtements en laine angora, en protestation contre les maltraitances des lapins de cette espèce.

Zara se lève contre la maltraitance animale. Le géant espagnol du textile Inditex, sa maison-mère, renonce à vendre des vêtements en laine angora, a indiqué ce lundi une porte-parole. Une décision liée aux mauvais traitements infligés à des lapins en Chine.

Le groupe, présent dans 88 pays à travers ses huits marques (Zara, Bershka, Stradivarius, Massimo Dutti, etc.) a mis fin à la vente de ces produits "l'an dernier", a fait savoir la porte-parole. "Nous avons retiré des magasins les articles en angora, qui étaient surtout présents dans la collection automne hiver", a-t-elle fait savoir.

Cette décision fait suite à une campagne lancée à l'automne 2013 par l'association américaine de défense des animaux Peta pour dénoncer les conditions de production de cette fourrure. Peta Asie a filmé des sites d'élevage où les employés arrachent les poils à des lapins angora vivants, hurlant de douleur.

La Chine, premier producteur d'Angora

Certaines chèvres, chats et lapins présentent des poils longs soyeux et doux et sont dits "angora". Mais selon Peta près de 90% de la fourrure d'angora provient de Chine où elle est prélevée sur des lapins. Ce pays ne possède pas de réglementation concernant le traitement des animaux.

"Inditex rejoint plus de 70 grandes marques et distributeurs, dont French Connection, Asos, Calvin Klein, Topshop et Tommy Hilfiger, qui ont interdit définitivement la laine d'angora après l'enquête de Peta", se réjouit l'association dans un communiqué.

Ce n'est pas la première fois que le groupe se montre sensible à la cause animale dans sa manière de mener ses affaires. Le propriétaire de Zara, Bershka et Massimo Dutti avait annoncé l'an dernier à la même époque qu'il tirait un trait sur la vente de fourrure dans tous ses magasins.

Inditex regroupe une centaine d'entreprises dans le domaine du textile, comptant 6.570 magasins sur 5 continents et emploie plus de 130.000 personnes.

N.G. avec AFP