BFM Business

Zara ne fait pas seule le succès d’Inditex

Massimo Dutti, le "chic accessible", permet à Inditex de faire de belles marges sans augmenter les prix des autres marques.

Massimo Dutti, le "chic accessible", permet à Inditex de faire de belles marges sans augmenter les prix des autres marques. - -

Le groupe textile espagnol, maison-mère de Zara, a publié des résultats record ce 13 mars 2013. Des performances qu’il doit aussi au succès de ses autres marques, comme Bershka ou Massimo Dutti.

Nouveau bénéfice record pour Inditex, la maison-mère de Zara. Le groupe espagnol, numéro un mondial du textile, a dégagé en 2012 un bénéfice net de 2,3 milliards d'euros, en hausse de 22%, en grande partie grâce à l'international. Zara représente les deux-tiers des ventes, mais ses marques sœurs connaissent également une forte croissance.

Car Inditex ne se résume pas seulement à Zara. Le groupe compte neuf marques au total, parmi lesquelles Pull & Bear et Bershka -ses deux enseignes pour les plus jeunes- et la plus chic de la gamme, Massimo Dutti.

Toucher tous les âges et tous les budgets

Le géant mondial de la mode a commencé à se diversifier dans les années 1990. Il se dote de nouvelles enseignes qui se complètent et qui permettent d'affiner l'offre selon l'âge ou le style. Ce sont elles qui tirent aujourd'hui les marchés matures, en particulier la France.

Massimo Dutti, par exemple, multiplie les ouvertures. Le "chic accessible", plait ainsi aux fashion victims. Un peu BCBG, un cran au-dessus de Zara. Elle permet de conserver de belles marges et de ne pas augmenter les prix de la marque principale.

Ces collections sœurs ne cannibalisent pas pour autant les ventes : les clients n'établissent pas forcément de lien entre les différentes enseignes. Massimo Dutti, une chaine premium, fait également, avec succès, ses premiers pas dans les pays émergents, où les consommateurs sont très attirés par les codes du haut de gamme.

Hélène Cornet