BFM Business

Voilà comment Adidas imagine le futur de la basket

Avec son projet Speed Factory, Adidas développe de petites unités de production pour fabriquer ses chaussures en magasin

Avec son projet Speed Factory, Adidas développe de petites unités de production pour fabriquer ses chaussures en magasin - Adidas

Sur-mesure et fabriquée directement en magasin. Voilà comment l'équipementier allemand imagine l'avenir de la chaussure de sport.

Après les délocalisations massives, place aux relocalisations dans l'industrie textile du sport? S'il est trop tôt pour l'affirmer, c'est en tout cas une voie qu'est en train d'explorer Adidas. Le numéro 2 mondial du sport vient d'annoncer dans la presse allemande qu'il travaillait à un concept de fabrication automatisée de chaussures de sport sur mesure directement dans ses magasins. 

"Les clients auront des chaussures complètement adaptées à leurs besoins et qui correspondent parfaitement à leurs pieds et à leur façon de se mouvoir", a expliqué dans un entretien au quotidien Handelsblatt, Glenn Bennett, un membre du directoire d'Adidas.

Baptisé "Store Factory", le projet sur lequel travaillent actuellement 35 personnes devrait voir le jour d'ici deux ans. Concrètement après s'être fait mesurer le pied par des machines, le consommateur pourra commander et faire fabriquer directement dans la boutique la chaussure de son souhait. Quelques minutes plus tard, un automate lui délivrera le produit, prêt à être utilisé.

Pas encore un produit mass market

S'appuyant sur les technologies développées dans son projet de recherche "Speed Factory", Adidas s'appuiera sur des technologies comme l'impression 3D pour produire ses chaussures de sport. La marque devrait dans un premier temps en produire 500 en 2016 avant de lancer une exploitation commerciale dans quelques boutiques en 2017.

Si Adidas n'a communiqué aucun prix concernant ses futures baskets sur-mesure, il semble qu'elles soient réservées à une petite diffusion. La marque ne compte pas transformer toutes ses boutiques en "Store Factory". Ces petites unités de production n'ont pas, du moins dans un premier temps, pour vocation de remplacer les immenses usines asiatiques de la marque aux trois bandes. Bref, la marche vers la relocalisation est encore longue.

Frédéric Bianchi