BFM Business

Vivarte renaît de ses cendres

Naf-Naf a renoué avec la croissance.

Naf-Naf a renoué avec la croissance. - Jean-Philippe Ksiazek - AFP

Le PDG de Vivarte ne compte pas changer de stratégie. Il veut poursuivre la restructuration de son groupe.

Marc Lelandais, PDG de Vivarte, n'a pas l'intention de changer de stratégie. Il est déterminé à poursuivre la restructuration du groupe. Il l'a assuré aux salariés dans une lettre interne. Des rumeurs de presse font état de désaccords avec les futurs nouveaux actionnaires qui jugent que les résultats sont trop lents.

Les signes sont encourageants, selon la direction, sans donner de chiffres précis. Il y a, dit-elle, une nette différence entre les 60 magasins relookés de la Halle et le reste du réseau. Des magasins plus modes, plus tendances, qui proposent aussi des secondes lignes de Kookaï ou Naf-Naf.

7 marques sur 16 en croissance

Le repositionnement de la marque a été mis en place pour la collection de printemps. Il est encore un peu tôt pour tirer un premier bilan. La Halle, vêtements et chaussures, c'est 40% du chiffre d'affaires de Vivarte. C'est sur elle que repose pas mal d'espoirs.

En tous cas, les magasins ne sont pas vides, affirme Vivarte comme on a pu le lire parfois. C'est une campagne de déstabilisation de la part d'un ou plusieurs créanciers, futurs actionnaires au 15 octobre prochain quand la restructuration sera finalisée.

On ne peut pas écraser 2 milliards d'euros de dette sans se faire quelques ennemis, explique une source. Le cap est maintenu donc. Aujourd'hui, 7 des 16 marques du groupe ont renoué avec la croissance et notamment Naf-Naf qui affiche 10% par rapport à 2013.

Hélène Cornet