BFM Business

Virgin: l'examen des offres de reprise repoussé

Les salariés de Virgin ne sont toujours pas fixés sur leur sort.

Les salariés de Virgin ne sont toujours pas fixés sur leur sort. - -

Le tribunal de commerce de Paris a décidé, jeudi 23 mai, de repousser l'examen des offres de reprise des magasins Virgin au 10 juin.

Le sort des employés de Virgin ne sera pas connu ce jeudi 23 mai, comme prévu initialement. Le tribunal de commerce de Paris a en effet décidé de repousser son examen des offres de reprise au 10 juin prochain. Le groupe, en redressement judiciaire depuis le 14 janvier dernier, bénéficie donc d'un sursis supplémentaire.

Malgré tout, l'avenir ne se présente pas sous les meilleurs auspices pour les salariés de l'enseigne de distribution culturelle.

Pour l'instant, cinq repreneurs se sont manifestés, proposant de reprendre au maximum 250 salariés sur les 960 que compte le groupe.

Le dépôt des offres de reprise prolongé jusqu'au 5 juin

Seul motif d'espoir: le tribunal a dans le même temps fixé un nouveau délai de dépôt des offres de reprise, jusqu'au 5 juin, au motif que les offres actuelles n'étaient pas satisfaisantes.

Le groupe de mode Vivarte avait pourtant indiqué, plus tôt dans la journée, avoir mené des discussions "fructueuses" avec les bailleurs, point déterminant pour éviter la liquidation judiciaire du groupe.

Après l'annonce du tribunal, Butler Capital Partners (BCP), principal actionnaire de Virgin avec 74% des parts, a annoncé qu'il entendait doubler sa participation au plan social prévu pour les 960 salariés de l'enseigne, portant ainsi le budget total à 6 millions d'euros.

>> A LIRE AUSSI - Virgin: y-a-t-il encore un reprenuer dans la salle?

Y. D.