BFM Business

Virgin appelle les repreneurs potentiels à déposer des offres

Les candidats à la reprise de Virgin Megstore pourront déposer leur dossier entre le 22 fevrier et le 5 avril.

Les candidats à la reprise de Virgin Megstore pourront déposer leur dossier entre le 22 fevrier et le 5 avril. - -

A l'issue d'un comité d'entreprise extraordinaire, qui s'est tenu ce mercredi, le plan de continuation conçu par la direction de Virgin n'a pas été jugé viable. La recherche d'un repreneur est donc la seule issue.

En redressement judiciaire depuis le 14 janvier, Virgin Megastore n'a plus d'autre choix : si la chaîne de biens culturels veut continuer à exister, il faut trouver un repreneur. C'est l'orientation retenue ce mercredi 20 février, à l'issue d'un comité d'entreprise extraordinaire.

Le plan de continuation élaboré par la direction, qu'elle-même jugeait difficile à mettre en place, n'a pas été jugé viable par le cabinet d'expertise Mazars. Celui-ci prévoyait la fermeture d'une dizaine de magasins, la réduction des surface de vente (1000 m2 maximum) ; la suppression de 500 emplois (sur les 1000 que compte le groupe) et l'augmentation de la présence de l'offre numérique en magasin.

La date limite de dépôt des dossiers fixée au 5 avril

La seule voie possible est donc un plan de cession pour les 26 magasins. Le comité d'entreprise a émis un avis favorable à l'ouverture d'un appel à des repreneurs. Celui-ci sera ouvert le 22 février. Les repreneurs ont jusqu'au 5 avril pour déposer leur dossier. Le tribunal de commerce de Paris rendra son jugement fin mai-début juin.

La direction et l'administrateur judiciaire ont indiqué que les offres "les mieux disantes en matière sociale" seront privilégiées.

Dès l'annonce des difficultés de Virgin Megastore, plusieurs candidats à la reprise s'étaient fait connaitre, comme l'enseigne Cultura ou encore le créateur du label Naive.

Coralie Cathelinais