BFM Business

Vente-privée met fin à ses activités aux Etats-Unis  

Trois après son lancement, le site n'a pas décollé aux Etats-Unis.

Trois après son lancement, le site n'a pas décollé aux Etats-Unis. - Vente-privée

American express, partenaire américain de Vente-privée, a annoncé le 27 octobre, la fermeture du site internet d'ici la fin de l'année. En trois ans, Vente-privée n'a pas réussi à percer aux Etats-Unis.

Encore un français qui rate son aventure américaine. Vente-privée version US fermera d'ici la fin de l'année. C'est son partenaire local, American express, qui l'a annoncé le 27 octobre. Trois ans après son lancement, le site n'a pas réussi à décoller.

Réussir à percer sur le marché américain prend du temps, sans doute beaucoup trop. Voilà comment on pourrait résumer l'aventure de Vente-privée aux Etats-Unis.

Des objectifs ambitieux au départ : le site visait 500 millions de dollars de chiffre d'affaires en 5 ans. Il a tout juste atteint les 50 millions à mi-parcours.

Vente-privée lui-même met en avant son business model actuel qui ne lui permet pas d'atteindre assez vite une croissance significative aux Etats-Unis.

Des soldes toute l'année

La particularité du marché américain ne joue pas en sa faveur. Là-bas les soldes ont lieu toute l’année et partout. Et les magasins physiques de ventes privées se comptent par milliers. D'où le manque d'intérêt pour les sites web qui font le même métier.

La presse américaine évoque aussi des relations compliquées entre les deux partenaires et entre le management de Vente-privée et ses équipes sur place. Le site se dit tout de même prêt à retenter une aventure américaine mais prévient que pour cela il devra changer de modèle.

Marie Coeurderoy