BFM Business

Vaporisateur de tabac: les géants du tabac passent à l'offensive

Les géants du tabac n'entendent pas rester inactifs alors que la consommation de tabac traditionnelle recule.

Les géants du tabac n'entendent pas rester inactifs alors que la consommation de tabac traditionnelle recule. - -

Le groupe détenteur des marques Camel et Winston a lancé, le 15 avril, Ploom, une nouvelle sorte de e-cigarette mais à base de tabac, et non de liquide nicotiné. Des produits taxés et vendus comme des cigarettes.

Les géants du tabac contre-attaquent sur la cigarette électronique. Japan Tobacco, le propriétaire de Camel et Winston a lancé mardi 15 avril en France une nouvelle cigarette électronique, avec cette fois du vrai tabac et non pas du liquide nicotiné.

Le groupe adapte le modèle Nespresso à la cigarette électronique. Le nouvel engin, baptisé Ploom, fonctionne avec des capsules de tabac, des sortes de pastilles qu'on met dans l'appareil. Elles sont chauffées, et non brûlées, donc a priori moins nocives que les cigarettes. Chaque recharge assure 10 minutes de vapotage, soit l’équivalent de deux cigarettes.

Ploom taxé comme le tabac

Ploom reste un produit du tabac. Les recharges sont donc taxées à 80%, couvertes d’avertissements sanitaires et interdites de publicité, à la différence des e-cigarettes classiques. Pour cette même raison, Ploom est distribué exclusivement chez les buralistes, d'abord en région parisienne.

"Il y a toujours eu des produits du tabac alternatifs à la cigarette, aux États-Unis surtout, commente le patron de Japan Tobacco France. Ces produits n’ont jamais marché, mais la consommation traditionnelle évolue." C'est le moins qu'on puisse dire. Il s’ouvre une boutique d’e-cigarettes tous les trois jours en France.

Laurent Mimouni